Algérie

Mbeki reprend sa médiation

L'ex-président sud-africain, Thabo Mbeki, médiateur dans la crise au Zimbabwe, est attendu lundi à Harare où l'opposition l'a appelé à l'aide après la décision unilatérale du parti au pouvoir de conserver les ministères-clés. Après avoir estimé que l'initiative du président Robert Mugabe mettait “en péril” l'accord de partage du pouvoir, le principal parti d'opposition, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC), a jugé hier qu'une telle décision “tuait complètement les discussions”. “Cela constitue une gifle pour le processus de dialogue”, a déclaré le porte-parole du MDC, Nelson Chamisa, à la radio SA FM. Le leader de l'opposition et Premier ministre désigné, Morgan Tsvangirai, devait s'exprimer dimanche devant ses partisans. C'est dans cette ambiance particulièrement dégradée, près d'un mois après la signature, le 15 septembre, de l'accord pour la formation d'un gouvernement d'union nationale, qu'est attendu lundi Thabo Mbeki, chargé d'une mission de médiation au Zimbabwe par la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC).
“M. Mbeki se rendra demain au Zimbabwe. L'attribution des ministères et tous les autres sujets seront abordés à Harare lors de ses rencontres avec les leaders politiques du pays”, a indiqué dimanche à l'AFP à Johannesburg son porte-parole Mukoni Ratshitanga. Les négociateurs des deux camps avaient fait appel vendredi à l'ancien président sud-africain après avoir constaté un “blocage” sur la répartition des ministères-clés dans le futur cabinet. Mais le lendemain, M. Mugabe, 84 ans, dont 28 au pouvoir, faisait savoir qu'il attribuait unilatéralement à son parti, l'Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique (Zanu-PF), la plupart des portefeuilles-clés (Défense, Intérieur, Affaires étrangères, Gouvernement local) et gardait le contrôle de l'armée, de la police et des autres organes sécuritaires. Le porte-parole du MDC de Morgan Tsvangirai a lancé hier un vibrant appel à l'aide à M. Mbeki.
“M. Mbeki, nous vous en conjurons, aidez le Zimbabwe. Nous avons besoin de vous. Nous avons aussi besoin de l'aide et du soutien de la SADC au Zimbabwe”, a assuré M. Chamisa. La faction dissidente du MDC d'Arthur Mutambara a également placé son espoir dans la médiation de Thabo Mbeki. “Nous attendons que le médiateur Mbeki vienne résoudre cette impasse”, a déclaré son porte-parole, Edwin Mushoriwa. R. I./Agences
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)