Algérie

Mawled Ennabaoui



Les dangers des pétards Contrairement à l?année précédente, le service des brûlés relevant de l?EPH d?El Mohgoun n?a enregistré aucun cas de brûlure relatif à la manipulation des pétards. En effet, même au niveau des marchés éparpillés à travers les différents quartiers de la ville d?Arzew l?on a remarqué que la vente de ces produits pyrotechniques a sensiblement diminué par rapport à l?année dernière, où leur commerce avait connu une floraison remarquable. La raison est due, selon des sources sécuritaires, au renforcement des opérations de contrôle ainsi qu?à l?application de la loi quant à l?importation et la commercialisation de ces produits. Notons que la manipulation des pétards a occasionné beaucoup de dégâts plus ou moins graves au cours de l?année dernière, notamment chez les enfants, tels que les brûlures à divers degrés et les blessures sur différentes parties du corps. Cet état de fait qui a suscité le mécontentement de la population, a eu des résultats dépassant tout entendement tant par la puissance des déflagrations que par l?effet de choc et de traumatisme qui en découle. D?autre part, certains habitants s?accordent à dire que « la célébration du Mawled Ennabaoui à coup de pétards est un phénomène propre aux Algériens, vu que l?on ne le rencontre nulle part ailleurs dans le monde musulman ». « D?ailleurs, ce que l?on a constaté c?est que ce fléau est devenu une tradition qui se pratique à outrance à l?approche de cette fête sacrée des musulmans », nous dit-on.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)