Algérie - Revue de Presse

Mathématiques appliquées



Une journée pour les cracks à Biskra De nos jours, l?aide à la prise de décision, la réalisation d?un projet ou la gestion efficace d?une entreprise sont tributaires de cet outil à la fois précieux et indispensable qu?est devenue la statistique appliquée (...) ». C?est en ces termes que B. Slatnia, recteur de l?université Mohamed Khider, est intervenu à l?occasion de l?ouverture des journées de la statistique appliquée, organisées conjointement par le laboratoire de mathématiques de l?UMK de Biskra, le département de probabilité de l?USTHB et le centre de recherche de la multinationale Nestlé, posté à Lausane. « Cette initiative a pour but, d?une part, de faciliter les échanges scientifiques entre universitaires de différentes spécialités, de tisser des liens entre les scientifiques et les utilisateurs potentiels des résultats de leurs recherches et d?autre part, en ce qui concerne nos étudiants et thésaros, ils saisiront cette opportunité pour s?initier, j?en suis persuadé, aux techniques de recherches les plus récentes et les plus performantes afin de sortir des sentiers battus et d?élargir le champ de leurs investigations en faisant le bon choix parmi les thèmes de réflexion proposés lors de cette rencontre », indiquera à El Watan le docteur A. Necir, chef du département de mathématiques de l?UMK de Biskra et organisateur de ces journées. Pour B. Mézerdi, vice-recteur chargé de la postgraduation et directeur du laboratoire de mathématiques appliquées de l?université de Biskra, la conception des mathématiques, comme science pure, gomme les interactions pourtant si fécondes entre les mathématiques et les autres disciplines, plutôt que de se limiter à des v?ux pieux. « Nous universitaires, devrons tous montrer le chemin en proposant des exemples précis des applications des mathématiques à des situations concrètes ! » Qu?à cela ne tienne ! K. Boukhetala de l?USTHB d?Alger a abordé le domaine des assurances en Algérie dans le cadre de l?ouverture du marché à la concurrence internationale. Djamel Aïssani, du laboratoire de modélisation des systèmes de Béjaïa, analysera dans son propos les nouvelles tendances dans la classification des tarifications des assurances automobiles. A. Bousbaïne, de Nestlé Research Center de Lausanne (Suisse), a explicité dans sa seconde intervention intitulée « La statistique une science ou une boîte à outils ? » l?impact de la statistique dans d?autres domaines inhérents aux sciences de la vie aussi variés que l?engineering, la géophysique, les technologies de l?information ou l?industrie agroalimentaire, enfin en hydrologie, le professeur J. P. Laborde de l?université de Nice, qui travaille depuis longtemps pour une institution algérienne, s?est appesanti sur la validation du choix « des lois de distribution des valeurs extrêmes en hydrologie ». A la question plus prosaïque de savoir si la loi de la série du jamais deux sans... troisième année bénéfique du point de vue des précipitations en Algérie, va se vérifier ? J. P. Laborde nous a assuré que cette « probabilité », n?est pas à exclure, d?autant que certains scientifiques affirment que les perturbations climatiques enregistrées, ces dernières années, aussi bien dans notre pays que partout dans le monde, sont le résultat direct du début du phénomène du réchauffement de la Terre que les écologistes imputent à la pollution de l?atmosphère de la planète bleue par le gaz à effet de serre.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)