Algérie

Massif de Beggas (Kabylie)

Le gazoduc Hassi Rmel-Cap Djinet saboté par les terroristes Un bruit sourd et une lumière intense ont réveillé ce jeudi, vers trois heures du matin, les habitants de la région de Draâ El-Mizan, Aomar et Tizi-Ghenif. Renseignements pris, il s’est avéré que le gazoduc venant de Hassi R’mel et alimentant l’usine électrique de Cap Djinet, dans la région de Boumerdès, a été saboté au niveau du tronçon traversant la région sise entre Aomar et Draâ El-Mizan, dans le massif de Beggas. Tout de suite après la survenue de l’attentat, les forces de l’ordre ont investi en force la région, à la recherche des saboteurs. Selon les informations recueillies à Draâ El-Mizan, les terroristes auraient placé des bombes contre le gazoduc, détériorant ainsi un certain nombre de mètres linéaires. Le gaz qui s’en est échappé a brûlé avant que le clapet de sécurité ne se referme. L’attentat a, durant au moins une journée, perturbé l’alimentation en gaz de l’usine d’électricité de Cap Djinet et privé les endroits desservis en gaz naturel. L’incendie qui a «éclairé» toute la région, était visible de loin, pratiquement depuis Boghni dont les habitants ont affirmé que le bruit de l’explosion était comparable à celui que fait un tremblement de terre. Hier à la mi-journée, les équipes de réparation étaient encore affairées à remettre en état le gazoduc qui devait l’être le jour même. Selon des habitants de Draä El-Mizan, ce tronçon a déjà fait l’objet d’au moins six sabotages de la part de bandes armées. Comme ils affirment que le poste de la garde communale, installé non loin de là, a été pris au dépourvu par cet acte auquel il ne s’attendait vraisemblablement pas. Beggas, le massif où a eu lieu le sabotage, est un endroit assez difficile d’accès, avec des groupements d’éléments armés sévissant dans la région de Kadiria et traversant souvent l’endroit pour aller vers les forêts de Draâ El- Mizan, comme Boumahni, ou encore sévir dans les régions de Draâ El-Mizan, Boghni et Ouadhias. M. Chabane
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)