Algérie - Revue de Presse

Mascara



Réaménagement des périmètres irrigués Les services de la wilaya de Mascara, en collaboration avec l?administration centrale, se préparent, selon le secrétaire général de la wilaya, Ali Bouguerra, à la réalisation de l?un des plus importants projets de développement dans la région nord de la wilaya : le réaménagement des périmètres irrigués de Mohammadia, Sig et Hacine qui s?étendent sur une superficie de 27 000 ha. Selon la même source, l?étude technique qui est toujours en cours a été prise en charge par l?association des bureaux d?études d?Alger (ENHYD), en coordination avec un bureau d?études français. Dans le même cadre, nous apprenons que cette étude, qui comporte une projection sur le long terme (40 ans), réunit les périmètres de Habra, Hacine et Sig et prend en compte les ressources hydriques que recèlent les quatre barrages de la wilaya. L?augmentation du taux de production, le développement du rendement et l?installation des canalisations souterraines sont parmi les principaux objectifs tracés par l?étude en question. Les différents procédés d?irrigation, les modalités de répartition des eaux des barrages aux exploitants, la facturation et l?ouverture de nouvelles voies ont été l?objet de la première partie de l?étude achevée. Pour ce qui concerne le périmètre irrigué de Sig, cette partie du projet sera, selon notre source, très bientôt présentée au ministère des Ressources hydriques pour son avalisation. La réalisation ne dépassera pas 36 mois. La plaine de Ghriss concernée Une étude technique entrant dans le cadre du programme complémentaire décidé en juillet 2003 pour la réalisation d?un périmètre irrigué dans la plaine de Ghriss, sur une superficie de plus de 12 000 ha de terres agricoles, a été lancée dernièrement. Cette étude renforcera à l?avenir le rôle que jouera le barrage de Ouizet dans l?irrigation de ladite plaine puisqu?il est l?une des quatre plus importantes réserves d?eau que compte la wilaya de Mascara, dont les barrages de Bouhanifia, Chorfa et Fergoug. Situé entre les communes de Oued Taria et Aïn Fekan, le barrage de Ouizert, qui a été mis en exploitation en 1986, a une capacité de stockage de 100 millions de m3 et dont le bassin (700 ha) reçoit les eaux de pluie des zones sud de la wilaya, des monts d?Aouf et d?El Beniane ainsi que des monts de Saïda, ne conserve, ces derniers temps, que 0,011392% de sa capacité de stockage, suite au volume additionnel reçu dernièrement après les chutes de neige.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)