Algérie - Revue de Presse

Mascara



Deux commissions parallèles et des interrogations « Il faut que le coordinateur national de notre parti dise toute la vérité aux militants et qu?il prenne ses responsabilités pour mettre fin à cette situation catastrophique que vit le parti depuis plus d?une année », dira un militant FLN qui balance entre les redresseurs et les abadistes de la wilaya de Mascara. « La semaine écoulée, le vice-président de l?APN, Aissam Kadda, accompagné de deux membres du comité central du septième congrès, a annoncé, devant quelques militants FLNistes, l?installation de la commission de wilaya pour la préparation du huitième congrès. Le jour suivant, un autre FLNiste, Nahette Youcef, qui réside dans la wilaya de Chlef, se réunit au siège de la mouhafadha avec une soixantaine de militants, en présence du président de l?APW, avant d?annoncer l?installation d?une autre commission. Nous ne savons plus qu?elle est la commission qui représentera la wilaya de Mascara au huitième congrès », s?interroge le militant. D?une manière générale, les militants ne savent plus à quelle commission se vouer. Parallèlement à cela, nous apprenons que, dans le cadre des préparatifs du huitième congrès, cinq députés du clan Abada présidé par le président de la commission juridique de l?APN, Kenaye Mohammed, estiment pouvoir réunir dans les prochains jours les élus FLNistes des 47 APC de la wilaya des deux ailes. Cette tentative des députés abadistes a soulevé la réaction de l?autre aile décidée à entraver sa démarche. Devant cette situation, le mouhafedh de la wilaya de Mascara, Mekaoui Ahmed, a confirmé que « la commission installée dernièrement par les trois émissaires de Belkhadem est la seule qui représentera les FLNistes de la wilaya au cours des prochains travaux du huitième congrès du parti » et que « la commission installée par Tahette ne représente qu?elle-même, alors que la commission des cinq est présidée par le ministre d?Etat, ministre des Affaires étrangères, Abdelaziz Belkhadem. » De son côté, le président de l?APW, Omar Stambouli, qui représente le mouvement des redresseurs dans la wilaya de Mascara, a confirmé que « les militants du mouvement de redressement dans la wilaya de Mascara n?appliquent que les décisions du bureau national qui est présidé par le coordinateur national, M. Belkhadem. » Les élus de l?APW exigent le changement Avant l?ouverture officielle des travaux de la troisième session de l?APW de Mascara, 20 élus de différentes formations politiques (sur 43 élus) ont sollicité le P/APW, par le biais d?un communiqué, pour opérer un changement radical au niveau des différentes structures de l?assemblée : vice-présidences, présidences des commissions et délégués des différents corps administratifs dont la commission des marchés et la caisse de la wilaya... Devant l?exigence des élus contestataires d?introduire leur revendication dans l?ordre du jour de la session, le président de l?APW a catégoriquement refusé de donner crédit à cette demande. Ce qui a poussé 5 élus à quitter la salle et à boycotter les travaux de la première journée. Les signataires du communiqué ont justifié leur revendication en se basant sur le deuxième paragraphe de l?article 22 du code de la wilaya qui précise que le système de la présidence tournante des commissions de l?APW doit être instauré à la demande du président de l?assemblée ou d?un tiers de ses membres.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)