Algérie

Maroc Telecom - Vivendi veut 5,5 milliards ' ... et refroidit les ardeurs des acquéreurs potentiels

Maroc Telecom - Vivendi veut 5,5 milliards ' ... et refroidit les ardeurs des acquéreurs potentiels
L'annonce de la vente de 53% des parts du groupe français du multimédia Vivendi dans Maroc Telecom, premier opérateur sur le marché marocain avec un peu plus de 31 millions d'abonnés intéresse autant les opérateurs des pays du Golfe que le sud africain MTN. Le prix de cession demandé par Vivendi semble cependant refroidir les ardeurs les éventuels acquéreurs.
La mise à prix des 53% que détient le groupe français du Multimédia Vivendi Universal (VU) dans le capital de l'opérateur de téléphonie mobile marocain Maroc Telecom serait de 5,5 milliards d'euros, soit 7,13 milliards de dollars. C'est en tout cas ce qu'espère engrange le Président du conseil de surveillance de VU, Jean René Fourtou. Lundi, il a annoncé, ne pas être pressé de vendre ses parts. Selon le magazine saoudien Arabian Business, Jean René Fourtou compte vendre ses parts dans Maroc Telecom à au moins 5,5 milliards d'euros. Des prétentions très largement supérieures aux estimations des analystes de marché qui estiment que VU peut tout au plus avoir quatre milliards d'euros pour la vente de ses 53% dans Maroc Telecom. «Nous ne sommes pas pressés pour céder Maroc Telecom. Il n'y a pas urgence ... Nous n'avons pas le couteau sous la gorge' a déclaré J.R Fourtou en précisant que son groupe ne décidera de vendre que pour obtenir un ''prix de cession correct''.
Trois opérateurs du Golfe et MTN
Le seul élément certain est que Vivendi Universel est bien décidé de se délester à terme de de sa filiale marocaine de téléphonie mobile pour se recentrer sur ses métiers de base, la musique et la télévision. Vivendi Universal a contracté important pour le rachat de la maison d'édition britannique EMI. Il doit rembourser, la fin 2012, une dette de près de 12 milliards d'euros. Vivendi avait acquis début 2001 35% du capital de Maroc Telecom, puis porté sa part à 51% après le rachat en novembre 2004 de 16%, et enfin à 53 % au terme d'un échange d'actions avec la Caisse de Dépôt et de Gestion du Maroc (CDG). Quatre acquéreurs potentiels pourraient entre en lice, trois opérateurs du Golfe, Qtel, Etissalat (Emirat), Saudi Telecom et le sud-africain MTN. Le marché de la téléphonie mobile est partagé par trois opérateurs: Maroc Telecom, Meditel et Wana.
Tweet
Partager
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)