Algérie

Marché de gros de fruits et légumes, marché des bestiaux, abattoirs

La délocalisation, une nécessité La délocalisation du marché de gros des fruits et légumes en cours de réalisation à El Kkerma, des abattoirs municipaux et du marché à bestiaux a été posée en urgence par M. Tahar Sekrane, wali d’Oran lors de ce briefing hebdomadaire tenu, hier à l’hémicycle. Le chef de l’Exécutif a invité les communes d’Oran et d’El Kerma à rejoindre la direction de l’administration locale et se constituer en commission pour faire avancer, au plus vite, ce dossier. Un dossier à travers lequel la wilaya entend récupérer des terrains à haute valeur foncière situés notamment à l’intérieur du tissu urbain, comme l’annonce le wali qui a fait, du reste, une digression concernant le marché de gros, le marché à bestiaux et les abattoirs qui doivent sortir de la ville, en raison des goulets d’étranglement provoqués par les poids lourds qui asphyxient la circulation automobile. «Nous avons pris la précaution d’acquérir un terrain de 30 hectares pour la réalisation d’un marché des fruits et légumes et aujourd’hui, les choses se précisent davantage pour la réalisation d’autres infrastructures en extra-muros comme les abattoirs et les marchés à bestiaux. Toutes ces infrastructures ont besoin d’amenés d’eau, d’électricité, de gaz et des routes. Il faut que les deux communes s’associent à la wilaya pour rentabiliser ces projets. L’opération de réalisation du marché de gros est entamée à El Kerma sur un périmètre de 30 ha. Néanmoins, on peut tout faire ici», fit-il remarquer, rappelant à l’assistance qu’à trois, on pourrait aller 3 fois plus vite et rentabiliser le projet. Dans cet ordre d’idées, instruction a été donnée au directeur des transports de la wilaya pour réglementer la circulation, notamment celle des poids lourds qui doit se faire la nuit. Pour aller au marché, il faut réguler la circulation et éviter les bouchons des mercredi et samedi. Pour revenir aux chapitres des routes, le ministre, dira le wali, a instruit la direction des travaux publics pour entamer immédiatement une opération de reboisement plantation, le long de la rocade sud. Concernant cette tache verte, le chef de l’exécutif a fait des recommandations claires de manière à ce que les essences qui seront plantées tiennent le sol durant toute l’année. Instruction a été également donnée à la DTP pour réaliser une signalisation horizontale et verticale. Le wali a, par ailleurs, invité les P/Apc à mener une lutte implacable contre les bidonvilles. Aussi, a t-il tenu pour responsable tout P/APC qui fermerait l’œil sur une quelconque érection de bidonville. Autres détails : le wali a tenu à informer l’assistance qu’une opération de recensement de l’habitat précaire sera programmée prochainement pour lutter efficacement contre cette tare et mettre ainsi un terme à la prolifération de ce genre d’habitat. «Les excuses, les mauvaises, c’est fini» fera remarquer le wali avant d’inviter les gestionnaires locaux à casser cette spirale, celle qui consiste, d’un côté, à construire des logements et de l’autre des bidonvilles.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)