Algérie - Revue de Presse

Maghnia



Une réconciliation salutaire Le long feuilleton de l?assemblée populaire communale de Maghnia, qui a tenu en haleine toute la population depuis le 3 octobre dernier, a livré, hier, son dernier épisode : une fin heureuse. Le conflit généré par le retrait de confiance au maire, prononcé par treize élus de différentes tendances politiques, a finalement abouti à la réconciliation. Un dénouement qui est l??uvre de plusieurs parties dont des responsables politiques, des représentants de la société civile et des porte-paroles de tribus. Hier, dans la salle des délibérations de l?hôtel de ville, les élus, en présence d?autorités, de citoyens, du DRAG et de l?inspecteur général, entre autres, ont tenu à lire un communiqué où ils déclarent le « gel du retrait de confiance, une position politique guidée par le seul intérêt général. » Loin de toute surenchère, les signataires ont précisé que cette « réconciliation est le résultat d?efforts de plusieurs parties mettant les intérêts de la ville au-dessus de tout. » Le chef de daïra, comme pour écarter toute conjecture, abonde dans le même sens en disant que « cette réconciliation n?est guidée que par le seul sens de responsabilité et l?intérêt général. » Nous savons, cependant, que cette réconciliation n?a eu lieu qu?après la signature d?un cahier des charges entre les parties qui étaient en conflit. Un cahier des charges (des conditions auxquelles chacun doit s?assujettir) dont on ne saura pas grand-chose. En tout état de cause, la fin de cette guéguerre fastidieuse, où personne n?est vainqueur ni vaincu, est synonyme de grand soulagement dans une ville qui vit les pires moments de sa dégradation.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)