Algérie

M?SILA



Polémique autour de l?action des crédits La teneur du rapport daté du 6 juin transmis au ministre des Finances par le bureau de la Confédération nationale du patronat algérien (CNPA) de la wilaya de M?sila, met en exergue nombres de griefs à l?encontre de la direction locale de la Banque algérienne de développement rural (BADR) et renseigne sur le degré de détérioration des relations entre deux parties censées être des partenaires. D?emblée, le représentant du CNPA, Smaïl Boukerche, accuse le directeur de la BADR d?être à l?origine de la « désorganisation », qui caractériserait l?établissement financier, notamment en matière de gestion des crédits bancaires. Cette désorganisation, qui aurait eu pour conséquence « la déperdition des dossiers des postulants aux crédits », lesquels, lit-on dans le rapport, « ne reçoivent même pas de récipicé de dépôt et encore moins une quelconque information sur le refus ou l?acceptation des demandes de crédit. » Le représentant du CNPA accuse le directeur de la BADR de M?sila de pratiquer « une politique discriminatoire dans l?octroi des crédits » et s?emploie, poursuit-on dans le rapport « à refuser systématiquement aux jeunes ayant souscrit au dispositif de l?Ansej les crédits pour le lancement de leurs projets ». Face à ces accusations, M. Abdessamed, directeur du groupe régional de la BADR de M?sila, qui semble avoir pressenti la réaction du représentant du CNPA depuis son dernier passage à la banque dira en substance qu? « en se prévalant, le représentant des opérateurs économiques à l?échelle de la wilaya. M. Boukerche, s?est autoproclamé défenseur des postulants aux crédits bancaires, en nous demandant en tant que tel, d?assister aux réunions du comité de crédit », chose, a-t-il précisé, que nous avons systématiquement refusé par le fait que la composition du comité qui constitue un organe interne de la BADR relève des prérogatives de la direction générale. « L?autre élément expliquant la virulence de sa réaction, dira M. Abdessamed, réside dans l?utilisation du titre de représentant du CNPA comme passe-droit, pour tenter de faire avaliser un paquet de demandes de crédits exprimées par de jeunes souscripteurs auprès de l?Ansej. Nous avons refusé de marcher, lui exigeant de discuter avec les promoteurs eux-mêmes, sans aucun intermédiaire ». Parlant chiffres, le directeur du groupe régional de la BADR de M?sila a soutenu que la banque a procédé au financement, durant l?année 2003 et les cinq premiers de 2004, 2064 projets pour un volume de crédits de 1774 millions de dinars dans les secteurs principalement de l?agriculture et le bâtiment. Et d?ajouter : « A ce jour, la BADR a financé dans le cadre de l?Ansej 591 projets pour une enveloppe de crédits de 646 millions de dinars ».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)