Algérie - Revue de Presse

Lycée Ghanem Djilali (Bologhine)



Malaise dans l?établissement Une centaine de lycéens des classes terminale et seconde série technique génie mécanique et série fabrication mécanique de l?établissement Ghanem Djilali, sis à Alger nord (Bologhine) refusent de suivre leurs cours pratiques en raison des conditions de sécurité qui ne sont pas réunies, surtout après l?incident qui s?est produit dans les ateliers de pratique. En effet, au contact des machines de 380 volts, un élève a failli être électrocuté à cause de la fuite d?eau qui s?échappait de la toiture mal réalisée, selon les lycéens dont la plupart préparent leur bac technique. En dépit de la pétition adressée au directeur de l?établissement et au ministère de l?Education nationale, rien n?a été fait pour rassurer les élèves et les mettre dans des conditions de travail sécurisantes. Afin d?entendre le son de cloche du directeur de l?établissement, celui-ci refuse de faire le moindre commentaire à ce sujet s?il n?y pas une autorisation de l?académie. Nous nous sommes rapproché de cette dernière pour nous délivrer le fameux document. Une semaine a passé sans que les services concernés au niveau de cette institution administrative jugent nécessaire de nous transmettre par fax comme convenu l?autorisation qui nous permette enfin de nous entretenir avec le chef d?établissement sur le malaise qui oppose les élèves à l?administration. N?est-ce pas là une sorte de mépris affiché à l?encontre des élèves qui, bien qu?ils aient séché leurs cours, n?ont pas tout à fait tort dans la mesure où ils n?ont pas trouvé d?interlocuteur ? Cela étant, notre devoir de journaliste n?étant guère animé, faut-il le souligner, que par le souci de rapporter les propos des deux parties, loin de susciter une quelconque polémique. Ni plus ni moins. Mais c?est compter sans la contribution des uns et des autres.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)