Algérie

"Lutter contre le terrorisme...en assumant nos missions" AHMED GAID SALAH DEVANT LES CHEFS DU CEMOC

"Lutter contre le terrorisme...en assumant nos missions" AHMED GAID SALAH DEVANT LES CHEFS DU CEMOC
«Partager nos analyses prospectives et examiner les actions que nous devons mettre en oeuvre»
La réunion a été «consacrée à une évaluation de la situation sécuritaire».
Les chefs des armées de Mauritanie, d'Algérie, du Mali et du Niger se sont réunis, hier, à Nouakchott pour «évaluer la situation» sécuritaire au Sahel marquée par l'intervention armée franco-africaine contre les islamistes au Mali.
La réunion a été «consacrée à une évaluation de la situation sécuritaire dans ces pays et à l'examen des moyens de renforcer leur coopération à la lumière des derniers développements sécuritaires» dans le Sahel où sévissent des groupes liés à Al Qaîda, indique un communiqué publié, hier.
Le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire a prononcé une allocution dans laquelle il a affirmé: «Pour solennelle qu'elle soit, cette réunion est avant tout une opportunité que nous nous devons de saisir pour faire le point sur la situation sécuritaire prévalant dans nos pays respectifs et partager nos analyses prospectives de son évolution telle qu'elle se présente chez les uns et les autres et, enfin, déterminer et/ou examiner les actions que nous devons planifier et mettre en oeuvre, dans le cadre du Comité d'état-major opérationnel conjoint, qui constitue notre mécanisme de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée.»
Il a ajouté, au sujet des circonstances prévalant dans la région: «Cette phase difficile dans l'histoire de notre région, illustre, si besoin est, la nécessité incontournable de la concertation permanente sur les questions d'intérêt commun.
Elle illustre aussi l'importance primordiale - voire vitale - de raffermir nos rangs, homogénéiser nos visions, trouver les voies et moyens adéquats pour faire face aux défis multiples auxquels les pays de la sous-région sont confrontés». Gaïd Salah ajoutera: «Je voudrais saisir, ici, l'occasion pour rappeler que la lutte contre le terrorisme doit reposer sur le principe directeur qui est à même de guider l'action de chacun de nos pays, à savoir celui d'assumer les missions en comptant d'abord sur les forces armées nationales, puis sur le soutien, l'aide et la coopération des pays voisins, notamment dans le domaine du renseignement.»
Par ailleurs, cette visite a été l'occasion pour la passation de la présidence du Conseil des chefs d'état-major des pays concernés entre le chef d'état-major national de l'Armée nationale de la République islamique de Mauritanie, sortant, et le chef d'état-major des Armées nigériennes, qui assurera la présidence du conseil pour une année. A noter que les chefs des armées ont pris les «dispositions nécessaires pour renforcer et améliorer les capacités opérationnelles» des armées des quatre pays concernés ajoute le texte sans en donner les détails.
Les chefs d'état-major de la Mauritanie, du Mali, du Niger et de l'Algérie, dits pays du «champ», sont regroupés au sein du Comité d'état-major conjoint (Cémoc), créé en avril 2011 pour lutter contre les groupes islamistes armés, et dont le siège se trouve à Tamanrasset (sud de l'Algérie).
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)