Algérie - Revue de Presse

Lutte contre les discriminations


Une Haute Autorité désignée Louis Schweitzer, PDG de Renault, a été désigné, mardi dernier, par le président Chirac pour présider la Haute Autorité de lutte contre les discriminations (Halde). Un organisme indépendant chargé de combattre les pratiques racistes, sexistes ou homophobes. Louis Schweitzer, 62 ans, à la tête du groupe Renault qu?il dirige depuis 13 ans, a été directeur de cabinet de Laurent Fabius au ministère de l?Industrie puis à Matignon, de 1981 à 1986. Il sera assisté d?un collège de dix sages, composé de personnalités qualifiées, connues pour leur engagement social et nommées par l?Elysée, Matignon, les assemblées parlementaires et les plus hautes juridictions. On y retrouve notamment Nicole Notat, ancien numéro un de la CFDT (nommée par Jacques Chirac), et Fadéla Amara, fondatrice du mouvement Ni putes ni soumises, choisie par le président de l?Assemblée nationale, ainsi que Amar Dib, de l?association Convergences, également choisi par Jean-Louis Debré, le professeur Marc Gentilini, ancien président de la Croix-Rouge française, Alain Bauer, spécialiste des questions de délinquance (désigné par le Premier ministre. C?est Bernard Stasi, qui avait conduit les travaux préparatoires à la création de la Halde, qui devait en prendre la direction. Mais Bernard Stasi a dû se retirer le 25 janvier dernier pour des raisons de santé. En février 2004, après sept mois de travail, Bernard Stasi, alors médiateur de la République, avait remis au Premier ministre un rapport dressant un état des lieux exhaustif sur la lutte contre les discriminations. Il préconisait de passer par la loi pour mettre en place une structure efficace, dont il définissait les missions. Créée par la loi du 30 décembre 2004, la Halde est compétente pour toutes les formes de discriminations prohibées par la loi (racisme, intolérance religieuse, sexisme ou homophobie). Elle pourra créer des organismes consultatifs, formuler des recommandations, ester en justice et proposer des modifications législatives ou réglementaires. Elle n?aura en revanche aucun pouvoir de sanction. La création d?une haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l?égalité avait été proposée par Jacques Chirac lors de la campagne présidentielle de 2002.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)