Algérie

Lutte contre les accidents sur les chemins de fer

Réhabilitation des passages à niveau et centres de contrôle Selon des sources responsables à la direction du transport de la wilaya d’Oran, les accidents s’étant multipliés dans les passages à niveau, les postes de garde et de contrôle de la voie ferrée sont en cours de réhabilitation. A ce sujet, on rappelle que 10 accidents mortels ont été enregistrés au niveau des passages à niveau au cours des six premiers mois de l’année en cours. Selon nos interlocuteurs, à l’origine de ces drames, il y a la multiplication des points noirs des transports ferroviaires ainsi que l’absence de panneaux de signalisation dont la majorité ont fait l’objet d’actes de vandalisme pour être vendus comme déchets ferreux. On fait aussi remarquer que la voie ferrée attire de plus en plus d’individus décidés à mettre fin à leurs jours en se suicidant. On signale de même que la voie ferrée a fait de nombreuses victimes parmi les déficients mentaux ainsi que parmi les bergers. Parmi les autres victimes, on enregistre de nombreux cas de personnes préférant prendre des raccourcis mais qui se font écraser. A ce même sujet, nos sources expliquent que la plupart des postes de garde et de contrôle ayant été évacués pendant la tragédie nationale, ceci a fortement contribué à l’augmentation du nombre d’accidents sur les chemins de fer, dont les collisions entre trains. Concernant ce genre d’accidents, le dernier en date, est survenu à Mohammadia. Pour lutter contre ces accidents, la direction régionale a recruté des personnels qualifiés qui auront pour mission de protéger les vies humaines et la maîtrise des équipements de pilotage. Enfin, on apprend que le nombre de personnes ayant voyagé par train a fortement augmenté après la mise en service des autorails, plus rapides que les anciennes locomotives. Pour rappel, au cours de la décennie noire, le nombre de voyageurs par trains a décru de 50%.   Khadra A. et Nemili M.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)