Algérie

Lutte contre le diabète : Comment Novo Nordisk aide à renverser la courbe

Lutte contre le diabète : Comment Novo Nordisk aide à renverser la courbe
En raison de son rythme de progression, le diabète constitue aujourd'hui une menace réelle sur le monde. Il est considéré par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme une pandémie qui pose un sérieux problème de santé publique. Copenhague : De notre envoyée spécialeSi les pays riches disposent de moyens thérapeutiques, préventifs pour y faire face, les pays en voie de développement appréhendent une véritable catastrophe en termes de complication de cette maladie dans le cas où elle n'est pas prise en charge. Ce qui a d'ailleurs fait réagir les Nations unies en 2006 en adoptant une résolution qui reconnaît que « le diabète est une maladie chronique, invalidante et coûteuse qui s'accompagne de graves complications et fait courir de graves risques aux familles ». Le regard sur cette maladie a réellement changé en quelques années. Des ONG, les gouvernements, les laboratoires pharmaceutiques tentent, chacun de son côté, d'initier des stratégies de lutte contre ce fléau mondial. Un slogan « Unis contre le diabète » est lancé par la Fédération internationale de lutte contre le diabète et a fait l'unanimité au sein de la communauté internationale. Ce qui a sensibilisé plusieurs acteurs qui font tout aujourd'hui pour que le diabète change de visage et tentent de renverser la tendance, à l'instar du laboratoire danois Novo Nordisk qui a présenté, lors d'une rencontre de deux jours au sein de son quartier général au Danemark, aux journalistes et aux professionnels du médicament venus de Tunisie, des Emirat arabes unis, de la République du Congo, de la Côte d'Ivoire et d'Algérie, son programme d'action lancé depuis quelques années. Il est axé sur l'idée de faire prendre conscience sur les dangers du diabète et ses complications, a souligné la vice-présidente de Global diabetes partenships, Lene Andersen, par l'implication des jeunes dans le débat à travers le panel de jeunes diabétiques de Novo Nordisk, l'établissement d'un partenariat avec les autorités locales dans la cadre d'un programme national du diabète qui vise à dépister, prévenir et améliorer la prise en charge de la maladie et la mise en place de groupes d'experts de haut niveau afin d'explorer les voies pratiques pour redéfinir la prise en charge selon les besoins des personnes diabétiques.Ces forums incluront des politiciens, des officiels, des organisations internationales, des associations de patients et des professionnels de santé. Le laboratoire s'engage aussi, a-t-elle signalé, à poursuivre ses efforts pour la prise de conscience à travers le tour du monde par le bus « Changing diabetes ». Le bus a déjà visité les cinq continents et depuis son départ du Danemark, il est passé par l'Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas, la France, l'Afrique du Sud, l'Australie, la Chine, le Japon et le Canada. Un nouvel itinéraire à été tracé et il concernera les pays arabes. La charte de la jeunesse et du diabète a été également élaborée et adoptée. Elle a pour but de répertorier les problèmes rencontrés par les enfants diabétiques et les standards de soins que ces enfants reçoivent actuellement à travers le monde. Pour le Global event manager, Duncan Simmonds, l'animateur principal des deux journées d'information sur le groupe et ses actions à travers le monde : « L'entreprise Novo Nordisk articule sur une triple ligne de base. Nous devons être viables et faire face à notre responsabilité sociale vis-à-vis de nos patients », a-t-il déclaré après avoir fait un bref historique sur le groupe pharmaceutique. Notre engagement, poursuit-il, doit se traduire sur le terrain par l'initiation d'action ou la participations aux événements de sensibilisation et de prévention du diabète, tout en respectant les recommandations de l'OMS. « On pourrait réduire d'une manière significative le coût humain et économique en investissant dans la prévention et le diagnostic, afin d'éviter les graves complications », a-t-il ajouté avant de préciser que son groupe a revu à la baisse les prix de l'insuline de 20% pour les 50 pays à faibles revenus.Il a, par ailleurs, signalé que Novo Nordisk s'est également engagé dans le financement des programmes en partenariat pour la prise en charge de l'hémophilie, le programme « Jeunes voix », pour une sensibilisation sur le diabète du type 2 chez les enfants, un site internet pour s'adresser aux jeunes et leur parler du diabète. Et de conclure en signalant que « son entreprise, qui est leader mondial dans le traitement du diabète, a non seulement une responsabilité financière, mais aussi sociale et environnementale ».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)