Algérie - Revue de Presse

Lutte antitabac

Une association à pied d??uvre La consommation du tabac a triplé au cours de ces dernières années, passant de 7,7% en 1978 à 25% en 1998. La prévalence du tabagisme est de 43,8% chez les hommes et 6,5% chez la femme et 50% des fumeurs sont âgés de moins de 27 ans. Un constat amer qui ne laisse pas les spécialistes indifférents. La lutte contre le tabagisme constitue aujourd?hui une priorité d?un groupe de professionnels qui ont jugé urgent de se constituer en association afin de lutter énergiquement au sein de la société contre ce fléau. L?association algérienne de lutte contre le tabac a vu le jour le 9 décembre dernier à Alger et à sa tête un épidémiologiste, le professeur Mokhtar Hamdi Cherif. Cette initiative louable est soutenue par un nombre important de praticiens conscients du danger et des conséquences fâcheuses du tabagisme. « L?épidémie et la crise du tabagisme en Algérie sont une menace importante pour la santé dans notre pays, avec des répercussions socio-économiques importantes dans les prochaines années », avertit l?association qui souligne que le tabac est la cause essentielle de la recrudescence des maladies chroniques non transmissibles, surtout les maladies cardio-vasculaires et le cancer. L?association estime qu?il est aujourd?hui inadmissible de continuer à être passif devant ces souffrances, ces maladies et ces morts évitables dues à un produit qui tue un consommateur sur deux. Ainsi, l?association a pour mission la promotion des actions de lutte contre le tabac et la dénormalisation du tabac en synergie avec les pouvoirs publics et la société civile. La première action prioritaire de l?association est de convaincre les pouvoirs publics et les parlementaires pour la ratification de la Convention cadre de l?Organisation mondiale de la santé pour la lutte antitabac (CCLTA). Un traité, souligne l?association, qui permettra d?améliorer la santé en faisant diminuer la consommation du tabac qui, dans notre pays, « provoque actuellement près de 5 millions de décès prématurés par an. Ce chiffre atteindra 10 millions par an dans les prochaines années, avec 70% de ces morts dans les pays en développement », indique l?association. L?association compte intervenir sur le terrain, entre autres, par une sensibilisation des pouvoirs publics et du mouvement associatif sur la thématique du tabac, le recueil et la diffusion des informations sur tous ses aspects, la surveillance de l?épidémie en Algérie, l?information et la diffusion des informations sur ses méfaits, la vigilance pour le respect des législations en vigueur, l?organisation des manifestations scientifiques nationales et internationales et l?aide à l?arrêt du tabac.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Bonjour à tous.Le tabagisme est fléau national.Dans un souci de prévention,il est temps que les associations de lutte anti-tabac se mettent au travail en s'installant dans les structures de santé publique déjà installées sur le territoire national.Dans l'immédiat,j'ai besoin de patchs etde bons practiciens de l'hypnose.Merci d'avance.
Bendechache Akli - retraité de l'éducation nationale - boudouaou, Algérie

01/05/2018 - 376692

Commentaires