Algérie

Lumière sur lumière

Lumière sur lumière L’islam et la dignité humaine "Humains, Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle. Si Nous avons fait de vous des peuples et des tribus, c’est en vue de votre connaissance mutuelle. Le plus digne au regard de Dieu, c’est celui qui se prémunit davantage». Rappelant ce verset lors du pèlerinage de l’Adieu ayant précédé son décès, le Prophète de l’Islam, que la Prière et le Salut soient sur lui, a réitéré le principe d’égalité ethnique, «ne prêtant de mérite à l’Arabe sur l’Ajami, ni au blanc sur le noir ni au noir sur le rouge, ni au rouge sur le noir, qu’en fonction de la piété de chacun». Cette unité constitue une invitation franche à l’entraide par la connaissance mutuelle, aussi bien qu’une réfutation expresse de la haine par l’antagonisme.S’adressant à la communauté des Croyants, l’Islam leur enjoint de prêter la foi aux différents prophètes et de les traiter sans distinction aucune. N’est-il pas dit, dans le Coran que «L’Envoyé croit en ce dont la descente s’opère sur lui de la part de son Seigneur. Ainsi font les croyants : tous croient en Dieu et ses Anges, ses Écritures et ses Envoyés, sans faire aucune différence entre ses Envoyés». Le corollaire logique de ce commandement divin serait d’interdire formellement tout traitement discriminatoire à l’égard des Envoyés de Dieu, au risque de se rendre coupable d’un acte d’impiété et de rupture de foi. Pour qui observe scrupuleusement cette injonction, il aura démontré la preuve de sa bonne foi. En consacrant l’égalité entre les Prophètes, l’Islam administre la preuve irréfutable de son caractère universel et confirme sa nature humaniste. Selon Cheikh Mohammed Rachid Réda, ce principe tient à la fois en l’origine commune des religions révélées qui visent unanimement à faire le salut des hommes, en les mettant sur le chemin du bonheur sur terre et dans le monde de l’Au-delà. Inspirées de la même source, les religions qui se sont succédée, présentaient des différences de pure forme, perceptibles à travers les modalités et pratiques propres à chacune d’elles. De fait, les contingences spatio-temporelles et les prédispositions des populations déterminaient la nature des obligations à prescrire afin de ménager des compatibilités acceptables. Ce processus de prédication religieuse s’est poursuivi jusqu’à l’avènement du Prophète de l’Univers qui mit un terme à la révélation graduelle. Les dogmes de la nouvelle religion étaient valables en tout temps et sous toutes les latitudes. Seuls les aspects changeants de la vie humaine peuvent autoriser à imaginer de nouvelles réglementations. Cette nature dualiste reste l’apanage exclusif de l’Islam qui s’en prévaut sur les autres religions. En offrant à l’homme la possibilité de se doter de nouvelles lois en accord avec ses besoins, l’Islam aura proclamé l’inviolabilité de la dignité humaine, ouvrant ainsi la voie à l’entente des peuples.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)