Algérie

Ligues 1 et 2: Où est passé le bilan chiffré de la compétition '

? Le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, et celui de la LFP, Abdelkrim Medouar, se sont illustrés cette semaine en accordant des interviews dans lesquelles la langue de bois a pris le dessus sur les annonces importantes et concrètes concernant le développement du football en Algérie. Les interviews des deux présidents s'apparentent à des mises au point à tout ce qui se dit sur la scène footballistique. Zetchi et Medouar n'ont pas eu une réaction digne des responsables, mais plutôt une réaction épidermique, dans la mesure où ils ont passé leur temps à commenter les déclarations qui les ont visés. Pour ne parler que de la Ligue de football professionnel, la phase aller a été clôturée depuis une semaine. A ce jour, aucun bilan chiffré n'a été publié. On regrette déjà la LFP gérée par Mahfoud Kerbadj. Malgré toutes ses insuffisances, la LFP de Kerbadj dressait des bilans chiffrés après la fin de chaque phase aller et de la saison.Au temps de Kerbadj, la LFP publiait toutes les informations et statistiques concernant le championnat, allant du nombre de buts au nombre d'avertissements et d'expulsions en passant par le nombre de matches à huis clos, matches gagnés à domicile et à l'extérieur. Toutes les statistiques pouvant intéresser les clubs et la presse était publiées sur le site officiel de la LFP.
Ce n'est pas le cas de l'actuelle LFP qui peine à égaler les l'ancienne. Cela est compréhensible quand on sait que l'actuelle LFP a fonctionné depuis son élection en juillet dernier sans convention avec la FAF et sans secrétaire général. Une LFP sans agrément ! Une Ligue dont tous les pouvoirs étaient détenus par son président, Abdelkrim Medouar. Les conséquences de cette gestion sont criardes puisque la Ligue est incapable de fournir un bilan chiffré. Les membres de son bureau se contentaient de siéger et de subir les décisions de leur président. Des décisions prises et communiqués au téléphone, de l'aveu même du président de la FAF, Zetchi, qui a interdit à la LFP de remplacer les correspondances par le téléphone. Cette situation explique en fait toutes les carences de la LFP, dont les conséquences pourraient être désastreuses lors de la phase aller du championnat.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)