Algérie

143 000 Libyens et Tunisiens sont entrés en Algérie Selon le commandement de la Ve région de gendarmerie

Les frontières de l'Est sont sécurisées, selon le commandement de la Ve région de gendarmerie. La présence des forces combinées a été renforcée durant les 9 derniers mois afin de contrôler toutes les entrées et les points noirs du trafic le long des frontières avec la Tunisie et la Libye.
Il s'agit d'un renforcement en moyens matériels et en effectifs des wilayas d'El Tarf, Souk-Ahras et Tébessa, «si bien que je peux vous certifier que sur le territoire que couvre la Ve région de gendarmerie, il n'a été enregistré aucun trafic d'armes ou infiltration de terroristes», a déclaré le colonel Abdelaziz Rachid lors d'une conférence de presse pour présenter le bilan des interventions durant cette période.
Quant au nombre de ressortissants libyens et tunisiens ayant fuit les évenements dans leurs pays respectifs, il est de 143000 ayant traversé la fontière algérienne de manière légale avec une moyenne de 1540 personnes par jour. La majorité de ces ressortissants se trouvent au niveau des villes frontières comme El Tarf et Tébessa.
Sur un autre registre, le bilan de la gendarmerie fait état d'une hausse des interventions et activités aussi bien de la police judiciaire avec plus 7%, et le démantèlement de 108 associations de malfaiteurs, que des accidents de la route avec plus de 89%. Il est souligné que les cambriolages de bureaux de poste ont enregistré une hausse de 100%, soit la plus élevée en la matière.
Ce phénomène est complètement nouveau et expliqué par le chargé de communication par un laisser-aller manifeste. Ainsi, aucune mesure de sécurité n'est prise, alors qu'il s'agit d'un établissement financier : pas de caméra, pas de barreaudage ni de respect des consignes de la tutelle pour ne laisser dans les caisses que des sommes peu importantes.
459 morts et 5695 blessés au niveau des 16 wilayas
L'hécatombe continue au niveau des routes de l'Est puisqu'il a été enregistré 459 morts et 5695 blessés durant les trois derniers mois.
Selon toujours le bilan livré par le commandement de la Ve région de Gendarmerie nationale, le nombre de décès a augmenté de 254 et celui des blessés de 1926 par rapport au 2e trimestre de l'année en cours avec une moyenne de 5 morts et 62 blessés/jour. le colonel Benaziza a attribué cette hausse à l'automobiliste lui-même, avec les dépassements dangereux et l'excès de vitesse.
Encore une fois, la wilaya de Sétif détient le sinistre record et ce, malgré une farouche répression qui se traduit à coups de barrages intensifs ' une moyenne de 605/jour (exemple, plus de 10 barrages entre Constantine et Guelma), de contraventions (16 milliards de centimes), et de retraits de permis.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)