Algérie - A la une

Les sujets du BEM 2013 à la portée de tous Au 2e jour des épreuves



Les sujets du BEM 2013 à la portée de tous Au 2e jour des épreuves
Les épreuves du BEM 2013 se sont poursuivies hier dans des conditions tout à fait normales. Rien à voir avec les dernières épreuves du baccalauréat. Bien au contraire, les candidats ont continué à faire montre de sérénité et de disponibilité à faire face à l'épreuve avec beaucoup de courage. Aucun incident n'a été évoqué par une quelconque partie. Selon les candidats, les sujets étaient abordables et les questions claires, contenues dans le programme de l'année scolaire et à la portée de tous. Mathématiques et anglais le matin, et histoire et géographie dans l'après-midi. «Pas trop facile mais c'est abordable», affirme un garçon à la sortie du lycée El Idrissi, dans la localité de Sidi M'hamed à Alger. «On ne peut pas comparer avec la journée d'hier puisque ce sont des matières différentes mais globalement, tous les sujets sont à la portée de tous» soutient le même élève. Et son camarade de relever que l'épreuve de maths est relativement peu abordable par rapport aux autres. C'est que le sujet est un peu long. Les parents, devant l'établissement, cachent mal leur crainte de voir leurs enfants agissant de la même façon que leurs aînés qui ont sérieusement perturbé, la semaine dernière, le déroulement de l'épreuve de philosophie. «Bien sûr que nous avons peur de voir se reproduire ce qui s'est passé lors de cet examen du baccalauréat. C'est tout le monde qui est choqué par cette réaction trop négative des candidats au bac. Supposons même que le sujet était trop difficile, rien ne justifie un tel comportement. Ceci dit, ce n'est pas leu r faute. Le problème est dans le fonctionnement et dans la gestion du système éducatif' Beaucoup de choses doivent changer», affirme une maman de deux candidats, l'un au baccalauréat et l'autre au BEM. Les épreuves du BEM 2013 prennent fin aujourd'hui. Dans certaines wilayas, à l'exemple de Tizi Ouzou, Bouira et Béjaïa, ce sera clos demain. «Il y a l'épreuve de tamazight dans ces trois wilayas. Ce n'est pas le cas ailleurs. Elle est facultative», rapporte une enseignante.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)