Algérie - Revue de Presse

Les roseaux pensants



Aréopages de doctes professeurs glosant et dissertant à satiété. Conclaves de spécialistes plongés dans d?infinies réflexions. Alger n?a jamais été épargnée par ces cascades de séminaires, forums, journées d?études, assises dédiés à l?examen, au diagnostic de moult problèmes. Dans ces conciliabules, on traite de tout et avec force arguments et preuves. Ruissellement de matière grise, étalage du savoir-faire et agir jusqu?à l?overdose. On met du c?ur à l?ouvrage. Enfilades d?exposés, de communications, de rapports d?études bien ficelés qui tombent drus comme grêle. Ce genre de manifestations fait florès et il est même difficile d?en quantifier le nombre. Le hic dans toute cette histoire est que les résolutions, les conclusions, les enseignements, les résultats demeurent souvent lettre morte. C?est la montagne qui accouche d?une souris. Tant d?efforts pour presque rien. Mieux vaut s?ingénier à mettre un grain de sel sur la queue d?un moineau. La prouesse est indiscutablement plus méritoire. La preuve pour débusquer ce trop plein d?inanité, n?est pas dure à établir. Les difficultés ou les problèmes traités restent quasiment entiers et frais comme un gardon. En attendant les prochaines assemblées qui fonctionneront à coup sûr selon le même rituel. On exhibe la grosse artillerie sans tenir compte des dépenses occasionnées. Il est vrai que lorsqu?on aime, on ne compte pas. Et le sentiment de voir la somme de tant de travaux supposés scientifiques, partir en fumée, ne dérange et n?interpelle aucunement. Les citoyens qui observent tout ce remue-ménage et tout ce déploiement de méninges, non sans faire des gorges chaudes et même s?indigner, s?abritent derrière un voile épais de perplexité et d?interrogation légitime. Veut-on persister éternellement dans le jeu des alibis et des prétextes aussi académiques soient-ils ? Le mystère plane.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)