Algérie

Les réserves en or de l'Algérie se chiffrent à 173,6 tonnes


Les réserves en or de l'Algérie se chiffrent à 173,6 tonnes
L'Algérie occupe la 24e place dans le monde en termes de réserves en or qui sont restées stables à la fin du mois de juin 2014 s'établissant à 173,6 tonnes, selon le dernier rapport du Conseil mondial de l'or (CMO). Les pays figurant dans le classement sont ceux qui ont communiqué leurs avoirs en or au Fonds monétaire international (FMI) durant les six derniers mois. Toujours selon le même rapport, les avoirs en or de l'Algérie ont représenté à fin juin 3,5% des réserves officielles globales du pays à l'étranger.Le CMO a expliqué à ce titre qu'il n'autorisait pas le calcul de ce pourcentage en valeur car plusieurs pays n'actualisaient pas leurs données sur leurs réserves de change. Celles de l'Algérie se sont chiffrées à plus de194 milliards de dollars (or non compris) à fin décembre 2013, selon la Banque d'Algérie (BA).De façon globale, l'Algérie a pu arracher une bonne place dans ce classement sur un total de 100 pays. En tête de ce classement arrivent les Etats-Unis avec 8 133 tonnes suivis de l'Allemagne et du FMI en tant que grand détenteur de réserves en or dans le monde. Mais ses avoirs sont restés stables depuis plusieurs années, selon un autre rapport du CMO sur les changements intervenus dans les réserves en or des banques centrales à travers le monde depuis 2002.Pour information, la BA privilégie l'accumulation des réserves de change en devises sur celle des avoirs en or pour renforcer la position extérieure de l'Algérie. Car, «l'or considéré comme une valeur refuge par les investisseurs risque des fluctuations de prix sur les marchés internationaux qui pourraient corrélativement engendrer une volatilité des avoirs extérieurs du pays», avait déjà expliqué Mohamed Laksaci gouverneur de la BA à ce propos. Pour le moment, seules les réserves de change en devises sont considérées par la Banque d'Algérie comme un critère d'appréciation de la résilience de l'économie face aux chocs extérieurs. «Si nous intégrons l'or dans l'appréciation de la résilience de l'économie nous pouvons avoir une volatilité des avoirs extérieurs corrélativement à la volatilité des prix de l'or. En réalité nous n'avons pas besoin d'ajouter l'or dans nos réserves officielles pour dire que la position extérieure est appréciable», avait déclaré ce responsable à la fin du mois d'août 2012 en marge de la réunion des banques centrales africaines.Il faut savoir que la BA communique régulièrement ses avoirs officiels à l'étranger en devises, mais ne rend pas publiques ses réserves en or.B. A./APS


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)