Algérie - Revue de Presse

Les replâtrages de l?OPGI



A l?OPGI de Constantine, on ne manque guère d?ingéniosité, mais dans le sens contraire au bon sens. Les opérations dites de « rénovation » entamées depuis quelques années au centre-ville (rues Ben M?hidi, Didouche Mourad et 19 Juin) n?ont été qu?une série de replâtrages bâclés. Les locataires, obligés de s?acquitter, contre leur gré, de 40% de la facture, ne cessent de déplorer la qualité inqualifiable des travaux. La saison hivernale leur a fait découvrir l?amère réalité. Alors que la plupart des immeubles ne présentaient que des anomalies superficielles, l?engagement d?entreprises non qualifiées pour ce type de chantiers ne passera pas sans causer d?énormes dégâts, notamment avec l?apparition des fissures dans les plafonds et les murs avec pour inévitable résultat l?infiltration des eaux de pluie. Si certains habitants ont été contraints à puiser dans leurs économies pour réparer les dommages, d?autres, démunis, se sont résignés à subir le calvaire des bidons durant les longues journées pluvieuses.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)