Algérie

Les parents d'enfants hémophiles s'organisent



Confrontés à divers problèmes, en premier lieu celui relatif à la disponibilité du médicament facteur 8, les parents d'enfants hémophiles comptent s'organiser en association. Selon Bouferma Lakhdar, un parent d'enfant hémophile et l'un des initiateurs de cette opération, «l'association en question sera l'interlocuteur officiel vis-à-vis des pouvoirs publics». Et notre interlocuteur d'ajouter qu'à Oran «il n'existe presque pas d'association pour défendre les droits moraux de ces malades confrontés à divers écueils et que cette prise de conscience a été décidée, il y a quelque temps, quand toutes les associations implantées sur le territoire national se sont regroupées à Alger». Toujours sur le propos, M. Bouferma, met le doigt sur «le principal problème qui réside dans l'indisponibilité du facteur 8, très essentiel dans la prise en charge des malades. Quelques fois, dans les cas urgents, l'on a recours à d'autres associations implantées dans les wilayas limitrophes pour se procurer le facteur 8». Notons que l'été dernier, à l'hôpital de Canastel, deux enfants hémophiles ont été circoncis, ce qui est une première dans la wilaya. «L'association, en plus de cela, devra agir en direction de ces malades pour les insérer dans diverses activités socio-culturelles», conclut notre interlocuteur.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)