Algérie

Les importations du lait en poudre de l'Algérie

Les importations du lait en poudre de l'Algérie
Les importations par l'Algérie de lait en poudre ont atteint 784,90 millions de dollars, durant les cinq premiers mois de 2014, contre 487,43 millions de dollars à la même période de l'année écoulée, en hausse de 61,03%, selon les Douanes algériennes.Les quantités importées de lait sont estimées à 154 734 tonnes durant les cinq mois de cette année contre 128 913 tonnes à la même période de l'année écoulée, également en hausse de près de 20,03%, selon les chiffres du Centre national de l'informatique et des statistiques (Cnis) des Douanes.Ces importations devraient renforcer les stocks actuels de poudre de lait, dont dispose l'Office national interprofessionnel de lait et produits laitiers (Onil) et qui couvrent les besoins du marché jusqu'au mois d'octobre prochain, avait assuré dans une déclaration à l'APS, le directeur général de l'office Fethi Messar. «Il n'y aura pas de pénurie de poudre de lait, car l'Onil a toutes les quantités nécessaires pour couvrir l'ensemble du marché en cette matière subventionnée, destinée à la production du lait pasteurisé (25 DA)»,avait-il souligné. «Nous disposons de quantités nécessaires jusqu'au mois d'octobre 2014 et nous avons même payé les achats programmés entre novembre 2014 et février 2015. Tous les besoins des laiteries, publiques et privées, en cette matière ont été et seront satisfaits», selon le même responsable. «L'Office rassure producteurs et consommateurs qu'en matière de disponibilité de poudre de lait, il n'y aura aucun problème même durant ce mois de Ramadhan. Le ministère de l'Agriculture et l'Office ont pris toutes les dispositions nécessaires», avait-t-il assuré. Selon des données du ministère du Commerce, l'Onil distribue mensuellement 15 260 tonnes de poudre de lait pour 116 unités de production, dont 15 publiques.L'Algérie produit actuellement environ 3,5 milliards de litres de lait cru par an et en importe l'équivalent de 1,5 à 2 milliards de litres, alors que la consommation est estimée à plus de 5 milliards de litres/an, selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Agriculture et du Développement rural. Selon l'Onil, l'Etat consacre annuellement plus de 46 milliards de DA au soutien de la filière lait pour encourager la production et réduire la facture d'importation qui avait atteint l'année écoulée 1,13 milliard de dollars.R. I.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)