Algérie

Les habitants de l'ex-Cité des Nègres en colère

Les habitants de l'ex-cité des Nègres, à Hay El-Houria, dans la commune de Chlef, souffrent cruellement, depuis plusieurs années, des inondations qui sont régulièrement provoquées par les débordements des eaux usées, car, le réseau d'assainissement de leur quartier ne fonctionne toujours pas.Selon les témoignages des mêmes habitants, une partie du réseau en question dont le principal collecteur des eaux usées se trouve à l'intérieur de l'une des habitations de la même cité.
"Et si tout le réseau d'assainissement ne fonctionne toujours pas, c'est parce que la propriétaire de l'habitation, sous laquelle se trouve le collecteur à l'origine de notre malheur, a toujours refusé d'autoriser les différents services techniques à y accéder afin de procéder aux travaux de réparation des anomalies et des pannes en question, qui continuent de prendre une ampleur de plus en plus inquiétante", racontent avec colère le représentant des habitants de l'ex-cité des Nègres, Maâmar Zaïri.
"Même le tribunal administratif d'El-Attaf qui relève juridiquement des compétences de la cour de Aïn Defla, que nous avions sollicité à ce propos, nous a donné raison et a même rendu le jugement en notre faveur", affirme notre interlocuteur et les autres riverains.
Toujours d'après les témoignages de celui-ci et même de plusieurs autres de ses voisins, les fréquentes inondations catastrophiques formées par des eaux usées sont désastreuses et affectent également toutes leurs habitations. "Tout le monde ici patauge dans la boue mélangée aux différentes sortes de déchets, car, les canaux et les conduites d'évacuation des eaux usées sont complètement obstrués".
À l'approche de la saison des pluies, l'inquiétude s'accentue chez les habitants de cette cité. "Nous nous souvenons toujours de l'enfant qui a failli être emporté par les crues provoquées par le passé, suite aux pluies diluviennes qui se sont accumulées dans la cité et qui n'ont pas trouvé de voies d'évacuation puisque tout est bloqué et obstrué ici", se rappellent-ils, affirmant espérer une intervention du wali de Chlef pour remédier à cette situation.

AHMED CHENAOUI
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)