Algérie

Les grands savants

Cheikh Abdallah Chihata (1930 - 2002) Fonctions et prédication Ses compétences le conduisirent à occuper différents postes de responsabilité au sein de diverses institutions islamiques tout au long des trente années qu’il passa au service de l’islam. Il assuma ainsi la direction du département des sciences islamiques à l’Université du Sultan Qâbûs en Oman en 1980. Il occupa également le poste de rofesseur de droit musulman à l’Université Umm Al-Qurâ en Arabie Saoudite et à la Faculté de Dâr Al-‘Ulûm à l’Université du Caire. De retour en Égypte, il consacra les dernières années de sa vie à la prédication et à la rédaction d’une exégèse du Noble Coran.Docteur ‘Abd Allâh Shihâtah s’intéressait particulièrement à la famille et à la jeunesse et voyait en ces deux axes les piliers de la réforme sociale. S’exprimant au sujet de la protection de la jeunesse, il dit : « Nous sommes face à une noble mission, à savoir aider la jeunesse et la protéger de la décadence, lui permettre de réussir, de travailler et de garder l’espoir. Accordons-nous sur une parole d’honneur : nous entraider mutuellement dans la préservation de la morale, l’instillation des principes de la vertu, de la foi, de l’amour, de l’entraide, le développement des mobiles du bien, de l’amour, de la droiture, de la pureté et de l’honnêteté. Les valeurs morales constituent en effet le fondement des nations, la preuve de leur excellence et de leur force. La patrie est un dépôt qui nous est confié, tout comme le sont la jeunesse, les valeurs, la tradition, et la religion. Collaborons donc à la construction de nos pays et au renforcement de l’éthique de notre nation. » S’adressant aux jeunes, il dit : « J’invite les jeunes à ne pas se laisser abuser par les espoirs trompeurs et les fausses certitudes qui prétendent que la vie est longue, que l’assouvissement des appétits est un aboutissement réjouissant, que la drogue est bénéfique, que les péchés sont légers et admissibles. Je rappelle aux jeunes que nous avons un Seigneur et un Créateur, nous croyons en Lui et en Son Existence, Il nous a envoyé des Messagers et des Livres, Il a tracé pour nous des préceptes et des lois, parmi lesquels la rétribution des bienfaiteurs et le châtiment des corrupteurs. Les œuvres pies sont très nombreuses. Bien faire son travail, se dépenser à la tâche, tendre vers l’excellence sont des œuvres pies. La bonté envers les parents, l’entretien des liens familiaux, l’aide aux démunis, la prière, l’aumône, le jeûne, le bon comportement envers autrui, et la droiture sont des œuvres pies. » Dans le domaine de l’exégèse coranique, Dr ‘Abd Allâh Shihâtah favorisait l’exégèse traditionnaliste fondée sur les récits authentiques provenant de nos pieux prédécesseurs, tout en faisant le lien avec les réalisations techniques et les expériences humaines, ainsi qu’avec les fruits des connaissances et des savoir-faire profanes. Selon ce savant, l’exégèse coranique devait révéler les versets du Noble Coran et faire éclater la Sagesse de Dieu résidant dans les lois qu’Il a inscrites dans le Coran, dans un style qui séduit les esprits, ouvre les cœurs et incite à suivre la guidance de Dieu. A suivre...
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)