Algérie

Les grands savants


Cheikh Atiyyah Saqr Atiyyah Saqr (1914 - 2006) Son éminence Cheikh Atiyyah Mohamed Atiyyah Saqr, plus communément appelé Cheikh Atiyyah Saqr, est une autorité juridique saillante en Égypte et dans le monde musulman. Formation et diplômes Né le 22 novembre 1914 E.C. à Bahnâ Bây, près de Zaqâzîq, dans le gouvernorat de Sharqiyyah en Égypte, il acheva de mémoriser le Coran à l’âge de neuf ans et maîtrisa les règles de la psalmodie l’année suivante. Il effectua son éducation primaire dans son village natal, puis son éducation secondaire dans l’institut religieux de la ville de Zaqâzîq dont il fut diplômé en 1928 E.C. En 1941, il obtint le diplôme de la Faculté des Fondements de la Religion (Usûl Ad-Dîn) à l’Université Al-Azhar, arrivant en tête de promotion. Il se spécialisa ensuite dans la prédication et décrocha le prestigieux diplôme d’Al-Âlamiyyah avec une habilitation (ijâzah) à la prédication en 1943, arrivant en tête de promotion également.Postes et fonctions Le 16 Août 1943, il fut nommé imam, prédicateur et enseignant de la Mosquée de Abd Al-Karîm Al-Ahmadî, dans le quartier de Bâb Ash-Shi‘riyyah, au Caire. Puis, quelques mois plus tard, il fut chargé de la prédication à la Mosquée de Ammâr Ibn Yâsir en février 1944 [1]. Il ne demeura que peu de temps dans cette mosquée, et fut nommé en 1945 au poste de prédicateur à Al-Azhar. Investi de la mission de prédication et d’exhortation, il se déplaça dans diverses régions d’Égypte, commençant par Tahtâ Jirjâwiyyah en Haute-Égypte (gouvernorat de Sohâj), puis Suez, Râs Ghârib (gouvernorat de la Mer Rouge), et enfin le Caire. Il poursuivit sa progression dans la hiérarchie des postes religieux pour devenir Inspecteur, puis Inspecteur Général de la Prédication et ce jusqu’à sa retraite en 1979 E.C. Parallèlement à ses responsabilités dans le domaine de la prédication, il assuma en 1955 le poste de traducteur en langue française au sein de l’Observatoire de la Recherche et de la Culture d’Al-Azhar. En 1969, il fut nommé au poste de Doyen de l’Administration des Missions à l’Étranger (Idârat Al-Bu‘ûth). Il devint également professeur au Département des Études Supérieures en Sciences Islamiques et en Langue Arabe à Al-Azhar. Enfin, il fut le directeur de cabinet de Cheikh Al-Azhar en 1970 et le secrétaire général de l’Académie de Recherches Islamiques. Après sa retraite, il ne cessa d’investir son temps au service de l’islam et occupa les postes suivants : Conseiller du Ministre des Legs et des Affaires Islamiques. Membre du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques. Membre de l’Académie de Recherches Islamiques d’Al-Azhar. Président de la Commision de Fatwa à Al-Azhar. Membre élu à l’assemblée nationale égyptienne en 1984. Membre désigné au sénat égyptien en 1989. Directeur du Centre International pour la Sunnah et la Sîrah au sein du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Ministère des Legs et des Affaires Islamiques d’Égypte en 1991. Voyages et missions Ses activités dépassèrent le cadre égyptien pour s’étendre au plan international. Il fut ainsi détaché pendant sept ans au Koweit en 1972. Il se rendit à plusieurs reprises en Iran. Il alla en Indonésie en 1971, en Libye en 1972, au Bahrein en 1976, en Algérie en 1977. Après sa retraite, il fut envoyé en mission officielle au Sénégal, au Nigéria, au Bénin, aux États-Unis, au Pakistan, au Bangladesh et en Irak. Il se rendit en visite également à Paris, à Londres, en Malaisie, à Brunei, à Singapour et en URSS. Au plan scientifique, il participe à nombre d’émissions religieuses à la radio et à la télévision. Il publie fréquemment dans divers journaux et magazines. Il donne des prêches et des exhortations publiques et participe à de nombreuses tables rondes organisées par divers organismes et institutions éducatives, et ce, en sus de son implication dans la Commission de Fatwa, dans l’Académie des Recherches Islamiques, au Conseil Supérieur des Affaires Islamiques et dans l’effort de réponse aux interrogations religieuses oralement et par écrit. Il fut décoré de la Médaille des Sciences et des Arts de première catégorie en 1983 et de la Médaille de l’Excellence de première catégorie en 1989. A suivre...
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)