Algérie

Les élus de l’APC d’Oran réunis en session extraordinaire

Des contrats de marchés validés et d’autres résiliés Plusieurs contrats de marchés ont été validés, alors que d’autres ont été résiliés, faute de respect des délais impartis de réalisation impartis initialement dans le cahier des charges a-t-on appris lors de la réunion de l’exécutif de l’assemblée communale de la ville d’Oran, hier matin, lors d’une session consacrée principalement à la validation de certains marchés conclus. Ainsi et comme signalé dans notre édition d’hier, la session a examiné les dossiers des programmes de l’éclairage public conclus dans le cadre des marchés publics et dont le montant variera entre 1,5 milliard et 05 milliards de centimes. Deux entreprises se sont partagées ces marchés, à savoir l’EPCE d’Oran et la Sarl El-Feth. Les programmes de l’éclairage ont profité aux 12 secteurs urbains. Les membres de l’exécutif ont annoncé, hier, la désignation par l’APC d’Oran d’un bureau d’études qui sera chargé de la mission d’assister et d’accompagner les entreprises dans l’installation des différents points lumineux. La session a consacré une enveloppe financière conséquente au profit des services de vidange. Il a été, également, validé un marché de gré à gré conclu avec la compagnie nationale «Naftal» laquelle va permettre à L’APC d’0ran de s’approvisionner en lubrifiants. Un autre marché sera également conclu de gré à gré avec cette même compagnie pour l’approvisionnement de l’APC en carburant pour un montant forfaitaire annuel variant entre 14 et 22 millions. Les membres de l’exécutif ont dégagé une enveloppe financière de l’ordre de 14 millions de dinars pour l’agence communale des pompes funèbres. Pour le secteur du nettoiement, un contrat a été conclu entre la ville d’Oran et l’EPIC de l’hygiène d’une valeur de 18 millions de dinars. Par ailleurs, l’APC a validé la résiliation de deux marchés avec deux entreprises qui étaient chargées de réaliser 12 classes à la cité Colonel Lotfi. Ces entreprises avaient décroché ce marché en 2003 et les travaux n’ont pas été livrés à ce jour. S’agissant de l’opération du couffin de ramadan, cette année, la commune d’Oran assurera 05 mille couffins pour un montant de 1,9 milliard de centimes. Dans le même contexte, il y a lieu de savoir qu’il est prévu une opération de trousseaux scolaires destinés aux élèves démunis et pour laquelle, la commune a prévu un budget de 14 millions de dinars. Par ailleurs, il faut savoir que la session ordinaire de la commune est prévue pour demain jeudi et dont l’ordre du jour sera consacré à l’examen et au vote du budget supplémentaire de l’année 2008. Selon le S.G. de la commune, le B.S accorde une priorité au confortement des opérations lancées dans le cadre du programme primitif «B.P» et qui nécessitent des rallonges financières pour leur achèvement. Le financement du projet de restauration des Arènes d’Oran et leur confortement est également prévu. A vrai dire, aucune estimation financière exacte des travaux de restauration et confortement des Arènes, n’est encore établi. La dernière estimation en date faite à ce sujet, a été faite par le bureau d’études de la ville d’Oran «BEVOR « qui a arrêté le coût des travaux à 03 milliards de centimes. Une somme qualifiée de dérisoire, voire insignifiante par de nombreux intervenants dans ce domaine. Vu l’envergure des projets projetés dans cette structure, il n’est plus question de restaurer l’état physique des Arènes mais de ses sol et sous-sol, et de lui apporter également une touche de lifting.   Amel S.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)