Algérie

Les consommateurs sans cadre organisé

La difficulté d?une sensibilisation plus ample et d?un contrôle rigoureux des produits de consommation réside également dans l?absence d?un acteur et pas des moindres, en l?occurrence, les associations de défense des consommateurs. Dans ce champ de carence, le citoyen est amené à jouer son rôle de « dernier labo avant consommation ». Le consommateur est appelé à refuser tout produit suspect, non étiqueté, mal conditionné ou anormalement stocké. Un numéro vert est même mis à sa disposition par la DCP de Béjaïa. L?autre manquement pouvant s?avérer source de risque manifeste a trait au voisinage des commerces de restauration, de boucheries, de laiteries, de boulangeries..., des ateliers et des chantiers de tous genres sont parfois installés à quelques mètres des commerces. Bien que le décret 98/338 portant réglementation des activités classées soumette l?autorisation des activités à des enquêtes diligentées par les APC, des transgressions continuent malheureusement à être signalées. Celle-ci n?aboutissent que très rarement parce que exprimées de manière isolée et sans l?appui d?un cadre organisé.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)