Algérie

Les barrages de Bejaia et Jijel au secours de la capitale des Haut-Plateaux M. Necib à Sétif


Les barrages de Bejaia et Jijel au secours de la capitale des Haut-Plateaux M. Necib à Sétif
Le projet de transfert de l'eau de Bejaia et Jijel jusqu'à Sétif sera achevé en 2014. Ce projet destiné à alléger la tension sur les eaux souterraines de la capitale des Haut-Plateaux permettra non seulement l'alimentation en eau potable de plus d'un million d'habitants au niveau de 28 communes de la wilaya, mais également l'irrigation de 40.000 hectares de terres agricoles. Le projet, via deux systèmes (est et ouest), permet le transfert d'un volume d'eau de 313 millions m3/an. Le système ouest prévoit le transport d'un volume d'eau de 119 millions m3/an à partir du barrage hydro-électrique Ighil Emda (Bejaia) jusqu'au barrage Mahouane, à Sétif. Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, en visite de travail ce dimanche et lundi à Sétif, espère que l'eau potable coulera dans le robinet des habitations d'El Eulma et ses agglomérations notamment, à partir de 2014. D'autant plus qu'en matière d'assainissement, la situation semble satisfaisante puisque le taux de raccordement au réseau est de 85%. Avoir régulièrement de l'eau potable à El Eulma et ses environs à partir de 2014 est tout à fait possible, promettent les responsables de ce projet, d'autant que le barrage de Mahouane sera réceptionné en août prochain tandis que la conduite d'eau d'une longueur de plus de 22 km assurant le transfert, sera prête le mois prochain. Le remplissage du nouveau barrage, en outre, commencera, poursuivent-ils, à partir de la prochaine saison hivernale. Quant au système est, il consiste en le transfert d'un volume de 114 millions m3 à partir du barrage Tabellout (Jijel), en cours de réalisation, jusqu'au barrage de Draâ Driss, dans la commune de Tachouda. Le ministre a inspecté, par ailleurs, la rénovation du système d'alimentation en eau potable de 40 km de la région Amoucha, El Ouricia et Tizi N'bechar, à partir de la source Oued El Bared. Une fois rénové, ce système devra fournir un débit mobilisé de 450 l/s au lieu de 250 actuellement. Le ministre a visité aussi la retenue collinaire Bouchtata, dans la commune de Amoucha, d'une capacité de 1,5 million m3, destinée à l'irrigation de 185 hectares. « A l'issue du programme quinquennal, le nombre des barrages sera de 84, d'une capacité totale de 9 milliards m3. Sans oublier les retenues et la centaine de petits barrages d'une capacité de 2 à 5 millions m3 chacun », a signalé M. Necib.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)