Algérie

Les arts plastiques à Sidi Bel-Abbès

Genèse et affirmation (5ème partie) Les années 70 et l’affirmation de la pratique des Arts plastiques L’heureuse expérience des années 60, de faire de jeunes élèves des peintres à part entière, initiée par Lopez Carlos Alberto, fut perpétuée tout au long des années 70 par son remplaçant le jeune professeur de dessin et de peinture Benameur Dahmane. En effet, toute une nouvelle génération a trouvé sa vocation grâce au travail de sensibilisation et de formation du nouveau professeur. La ville de Sidi Bel- Abbès lui est reconnaissante pour y avoir entretenu cette flamme de la passion du dessin et de la peinture. Les années 80, elles, débutèrent avec les réajustements administratifs issus du découpage des années 70, propulsant Sidi Bel-Abbès en qualité de wilaya avec son service de la Culture. La peinture bélabésienne avait aussi à cette époque ses ténors, quoique peu nombreux, qui organisèrent sous l’égide de l’U.N.A.C une exposition collective sur la place Carnot. Parmi nos peintres, on peut citer Ali Chouach, Drâa, Taki, Mirad, Hamidi, El Almi, Hallouche, Slim et Akkal.Les bouleversements socio-politiques de ces années-là donnèrent naissance au multipartisme. Nous vîmes alors l’émergence regrettable d’un islamisme radical aux vertus peu enclines à la pratique artistique. Le début de la décennie 90 fut celui de la terreur, et un silence de cimetière s’installa dans les espaces de créativité. Mais, avec la venue du président Zeroual, un petit vent de liberté incita deux peintres de l’ancienne école bélabésienne à amorcer la reprise tant attendue par le public, en organisant une exposition, chacun individuellement, au Théâtre Régional, avec l’aide de sa direction: Ce fut d’abord le peintre Hamdad, en novembre 1996, puis le peintre Moulay en 1997. Une association d’artistes peintres, la première, vit aussi le jour en juin 1997, et fut baptisée «Er-riwak». Elle organisa avec La Direction de la culture, créée fin 1995, le premier salon des Arts Plastiques et le dernier organisé à Sidi Bel- Abbès en novembre 1997. Puis cette association éclata en moins d’une année d’existence et donna naissance à l’association «El-Basma» en 1998 et à l’association El-Ibdâa en 2001. La ville de Sidi Bel-Abbès dispose aujourd’hui de deux associations d’arts plastiques, et d’une représentation de l’UNAC. Les années 1999 et 2000 ont vu éclore une intéressante manifestation artistique qui n’est plus célébrée malheureusement: c’est la semaine culturelle de la rentrée sociale à Sidi Bel-Abbès. Des artistes indépendants et d’autres, membres d’associations, y ont participé. L’autre événement national qui est toujours célébré depuis l’année 2000, est la journée de l’artiste, le 8 juin. Les artistes ont toujours marqué cette journée par des expositions collectives ou individuelles au théâtre de la ville.   A suivre... Sid-Ahmed Hamdad
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
bjr cher monsieur moi je suis un peintre dessinateur j'habite a sidi ali boussidi j'aimerais vous connairtre merçi
elmestari ahmed - artiste peintre - sidi bel abbes, Algérie

20/08/2015 - 273703

Commentaires