Algérie

Les animateurs du dernier carré du Mondial sont connus

Les animateurs du dernier carré du Mondial sont connus
L'Argentine et les Pays-Bas s'affronteront mercredi à Sao Paulo en demi-finale du Mondial-2014, pour une réédition de la finale de 1978, remportée à domicile par les Argentins.Les Néerlandais se sont qualifiées dans la douleur samedi à Salvador en battant aux tirs au but le Costa Rica (0-0, 4 t.a.b. 3), surprenant premier du «groupe de la mort» (Uruguay, Italie, Angleterre) et tombeur de la Grèce en 8e de finale. L'excellent gardien Keylor Navas, à nouveau auteur d'un match exceptionnel, n'a pu sauver les siens après les tirs au but manqués par son capitaine Bryan Ruiz et par Michael Umana devant Tim Krul, entré en jeu pour les tirs au but. Pour accéder à leur quatrième finale de Coupe du monde, après celles de 1974, 1978 et 2010, les hommes de Louis van Gaal devront battre l'Argentine, qui a écarté la Belgique samedi à Brasilia (1-0) grâce à Higuain. L'autre demi-finale opposera, mardi à Belo Horizonte, l'Allemagne et le Brésil, qui a perdu son attaquant vedette Neymar, victime d'une fracture d'une vertèbre et forfait jusqu'à la fin du tournoi. A Salvador, la meilleure attaque du tournoi, portée samedi par le trio Depay, Robben et von Persie, a buté sur Navas, révélation du Mondial dans le but costaricien. Le gardien de Levante (Espagne) a notamment repoussé les tirs de Robin van Persie (22e, 84e), Memphis Depay (29e), et un coup franc direct de Wesley Snjeider (39e). Il est sorti dans les pieds de Van Persie (42e) et s'est envolé pour sortir une tête de Ron Vlaar (94e). En fin de match, il a été sauvé par son poteau (82e) et sa barre transversale (119e) sur des tentatives de Sneijder, et par son milieu Yeltsin Tejeda (90e+3) qui, sur la ligne de but, a repoussé sur la barre une frappe de van Persie ! Le Costa Rica, petit pays d'Amérique centrale de quelque 4,6 millions d'habitants, n'a quasiment jamais inquiété la défense Oranje, sauf quand Joel Campbell (60e) et Marcos Urena (98e) se sont écroulés dans la surface après un contact avec un défenseur. Les Ticos ont d'ailleurs attendu la 117e minute pour cadrer leur première frappe ! Argentins et Néerlandais s'affronteront mercredi pour la cinquième fois en Coupe du monde. En 1978, l'Albiceleste s'était imposée en finale, à Buenos Aires, avec notamment un doublé de Mario Kempes (3-1 a.p.). L'Argentine retrouve sa place parmi les demi-finalistes L'Argentine est de retour en demi-finale de la Coupe du monde vingt-quatre ans après sa finale de 1990. La Belgique a fait les frais de son métier (1-0). L'unique but du match a été inscrit par Gonzalo Higuain (8e). Vingt-quatre ans d'attente et l'Argentine retrouve enfin les demi-finales de la Coupe du monde. Absente du dernier carré depuis 1990, l'Albiceleste a arraché son ticket aux dépens d'une Belgique impuissante (1-0). En plus d'un Messi de gala sur la pelouse de Brasilia, les hommes de Sabella ont pu compter sur un Higuain retrouvé. Auteur du seul but de la rencontre (8e), l'attaquant a ouvert son compteur dans ce Mondial après quatre matchs de disette. Sur le ballon qu'il a expédié au fond des filets de Courtois, il a affiché sa confiance retrouvée. La révolte belge est arrivée beaucoup trop tard. Poussifs, maladroits, les Diables Rouges ont mis de longues minutes à entrer dans leur match. L'exact inverse de l'Argentine. Au bout de huit minutes, l'Albiceleste avait déjà scellé le sort de la rencontre, dont le score n'évoluerait plus. Messi a subtilisé le ballon dans les pieds de Kompany avant de transmettre à Di Maria. Cherchant Zabaleta en profondeur, Di Maria a trouvé Higuain sur une déviation malheureuse de Vertonghen. La frappe du joueur de Naples n'a laissé aucune chance à Thibaut Courtois. La suite de la première mi-temps n'a été qu'une longue phase de gestion pour les Argentins, illuminée par quelques raids solitaires de Messi et d'Higuain. Les occasions belges ont été beaucoup trop rares pour faire basculer la rencontre. De Bruyne par deux fois a tenté sa chance de loin, mais sans inquiéter outre mesure Romero. Le retour des vestiaires n'a pas amené plus de rythme dans cette rencontre plombée une nouvelle fois par la chaleur brésilienne. Higuain a encore fait trembler le stade (55e) mais sa frappe a été repoussée par la barre transversale. En fin de match, comme d'habitude dans ce Mondial, la Belgique a poussé mais sans parvenir à faire souffler un vent de folie sur ce match. Les tentatives de De Bruyne (85e) ou Witsel (94e) ont été insuffisantes pour priver l'Argentine d'une demi-finale. Critiquée en début de Mondial l'Albiceleste vient d'enchaîner un cinquième succès de rang dans une édition de Coupe du monde. Une première dans son histoire.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)