Algérie

Les animateurs de la cellule de suivi du FLN ne désespèrent pas

«On ne veut pas précipiter les choses» Les animateurs de la cellule de suivi du FLN, qui ont provisoirement décidé de «geler» le sit-in qu’il devait organiser au siège du parti après leur dernière rencontre de quatre heures avec le SG du parti, ne veulent pas «précipiter les choses» pour ne pas «gâcher une chance de réconcilier» leur parti avec les militants de base, estime un membre du mouvement de contestation. Selon notre interlocuteur, qui ne veut nullement «médiatiser une affaire interne au parti», selon ses dires, la conjoncture actuelle que traverse le parti «ne doit pas être mise à profit par certains opportunistes pour rebondir à nouveau», mais au contraire, soutient-il encore, «elle doit nous servir de leçon pour qu’à l’avenir nous ne fassions pas les mêmes erreurs». Pour l’instant, ce membre de la cellule de suivi se dit, lui et ses compagnons, totalement concentré sur les prochaines réunions qu’ils ont programmées avec les militants acquis à leur cause. Après la région Ouest où une réunion a eu lieu dernièrement à Mostaganem, une autre rencontre aura lieu à l’Est du pays, probablement à Constantine, selon notre source. D’autres réunions auront également lieu la semaine prochaine au niveau de la région Sud et du Centre et seront animées par les membres de la cellule de suivi qui vont devoir les informer des résultats de la rencontre avec le SG du parti, Abdelaziz Belkhadem. Notre interlocuteur affirmera, toutefois, que les membres de la cellule de suivi attendront les derniers contacts avec leurs sympathisants pour tenter de «définir une action commune». Ainsi, le probable sit-in devrait être reconduit si, d’ici là, aucune avancée n’est enregistrée, note encore notre interlocuteur qui «n’exclut pas d’autres actions aussi spectaculaires «si la direction actuelle du FLN refuse de tenir ses promesses». Auparavant, le porte-parole du mouvement de contestation, Abbès Mekhalif, avait indiqué que le SG avait «promis de régler graduellement certains problèmes» et leur avait demandé de «patienter encore jusqu’à la réunion du Conseil national qui aura lieu incessamment». La délégation qui a été reçue par Belkhadem était composée de 7 membres dont les différents responsables régionaux à savoir le porte-parole, Abbès Mekhalif, Arbouche, Zidouk Abdelkader, Azzi Benthabet (Oranie), Menfoukhi (Sud), Dahmani (Centre) et Dhaouia (Djelfa). Saïd Farhi
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)