Algérie

Les actionnaires récupèrent leur journal

Après un bras de fer de plusieurs semaines, l'affaire El Khabar revient à la case zéro: annulation de la transaction et retour à la situation l'ayant précédée.Les actionnaires du groupe de presse El Khabar ont décidé, jeudi dernier, à l'issue d'une assemblée générale extraordinaire, de se conformer à la décision du tribunal administratif de Bir Mourad Raïs qui annule la cession des actions du groupe au profit de «Ness Prod», filiale du groupe privé Cevital. «Les actionnaires du groupe de presse El Khabar se sont réunis, jeudi, en assemblée générale à l'effet de débattre des suites à donner au verdict du tribunal administratif de Bir Mourad Raïs (Alger) annulant la cession des actions au profit de la filiale du groupe privé Cevital, Ness Prod», écrit-on en effet dans un communiqué rendu public. «Les actionnaires annoncent avoir pris acte de ladite décision de justice et se conformeront au même verdict en vue de la sauvegarde des intérêts du groupe et de ses employés, compte tenu de l'objectivité des motifs invoqués par la justice», ajoute la même source. De ce fait, une décision de revenir à la situation qui prévalait avant la transaction a été entérinée par l'assemblée générale. «La première décision de cette assemblée générale des actionnaires d'El Khabar est l'annulation de toutes les mesures qui avaient découlé de cette cession», relève le communiqué en effet tout en ajoutant que «les actionnaires ont décidé de désigner aux commandes du journal et de la chaîne de télévision KBC leurs anciens responsables avant cette cession, respectivement Kamel Djouzi et Ali Djerri, alors que Zahreddine Smati est désigné porte-parole du groupe de presse El Khabar», conformément au souhait des avocats du ministère de la Communication qui ont déclaré, lors de l'annulation de la transaction, que le jugement du tribunal administratif de Bir Mourad Raïs «signifie un retour à la situation initiale au sein du groupe El Khabar avant la transaction de cession de ses actifs au profit de Ness-Prod». Pour rappel, l'affaire El Khabar a commencé quand le ministère de la Communication avait introduit une action en référé auprès du tribunal administratif de Bir Mourad Raïs sur la conformité du rachat du groupe de presse El Khabar par le groupe agroalimentaire Cevital en se basant sur les dispositions de la l'article 25 du Code de l'information. Cet article stipule qu' «une même personne morale de droit algérien ne peut posséder, contrôler ou diriger qu'une seule publication périodique d'information générale de même périodicité éditée en Algérie». Ainsi, après un bras de fer qui a duré plusieurs semaines, le tribunal de Bir Mourad Raïs tranche en faveur du ministère de la Communication en décidant d'annuler la transaction de cession d'actifs du groupe El Khabar au profit de Ness-Prod, une filiale du groupe Cevital et la situation est revenue à la case départ.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)