Algérie

Le TRO s?invite à Bouira


Avec quelle virtuosité et quel réalisme la pièce Le Couple, présentée, il y a quelques jours à la salle Errich, par la troupe théâtrale d?Oran, a été jouée ! Mettant en scène deux personnages, en l?occurrence Arezki et Kenza, elle retrace la vie d?un jeune couple qui après s?être affranchi de la dépendance familiale devenue intolérable, surtout pour la jeune femme jalouse de sa liberté et de son indépendance, va être confronté aux embûches de la vie à laquelle il n?a pas été préparé. En trois moments illustrés par trois tableaux en couleurs tapissant le fond de la scène, la représentation a duré une heure et quart, le rideau levé vers 15h est tombé à 16h15 sous les applaudissements d?une salle Errich fortement emballée par une action plus idyllique que dramatique. Le premier moment de l?action scénique s?ouvre sur une dispute entre un mari veule ayant vécu jusque-là à l?ombre d?une mère possessive, et une femme déterminée à s?affirmer dans la vie à la fois en tant que femme libre et amoureuse de son mari. Celui-ci, après avoir résisté longtemps aux assauts répétés de sa femme, consent à quitter le domicile familial. Mais, mal préparé à la vie, il opte pour le départ volontaire de l?entreprise où il était employé. II perd son gagne-pain et le logement qu?il loue est sur le point de lui être retiré. Quand sa femme Kenza le pousse à chercher du travail, il l?exhorte à la patience. Deuxième moment : Un soir, Arezki rentre complètement ivre et jamais il n?a été aussi lucide sur des questions comme le fanatisme, la laïcité, l?éducation, l?économie, le droit, le code de la famille, la liberté... Bref, le regard qu?il porte autour de lui et sur le monde est aigu. Sa femme, après avoir jeté les hauts cris, se laisse transporter par la mère qui l?héberge et où elle est hissée au rang de reine. Troisième moment : Les lendemains qui chantent ne sont jamais pour un ivrogne. Arezki se réveille le lendemain avec une terrible gueule de bois. Les récriminations de Kenza reprennent. Mais la paix finit par se faire entre le couple uni par un amour à toutes épreuves. La solution à leur situation désespérée se présente sous la forme d?une idée simple : Arezki accepte de travailler dans une entreprise qui lui offre un studio dans l?enceinte même de l?entreprise. Une ?uvre qui enchante par son humour et son réalisme.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)