Algérie - A la une

Le sentiment de victimation



Le sentiment de victimation
Il y a à faire le constat que la société devient de plus en plus vulnérable avec le sentiment pratiquement généralisé que nul n'est à l'abri d'une agression. Les populations des nouveaux quartiers sont d'autant exposées à des agressions, que les cités construites ne prévoient des postes de police ou de commissariats d'arrondissement , alors que la DGSN plaidait constamment pour une police de proximité. Il y a enfin à faire le constat qu'est grande la tendance aux incivilités dans les lieux publics et que se prépare ainsi le terreau au développement de la criminalité.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)