Algérie

Le Sahara sous la belle... toile

Le Sahara sous la belle... toile
Bien qu'ils ne soient pas autant médiatisés que leurs confrères des grandes villes du Nord, les artistes du Sud écument la scène publique et certains ne ratent aucune occasion pour faire valoir leur talent. Parmi eux, Abdelmadjid Ghechoua, 29 ans, artiste peintre et caricaturiste de génie. Issu de la ville de Zaouia El Aâbidia dans la région de Touggourt, le jeune homme compte aujourd'hui parmi les artistes les plus actifs dans les arts plastiques. Disposant d'une touche de génie, il s'inspire des grands espaces du Sahara et de son patrimoine matériel (ksour, zaouias...) et immatériel (tenues traditionnelles, joutes populaires...) pour donner corps et vie à des ?uvres célébrées à travers les expositions de la région.Le Sahara comme source d'inspirationAutre inspiration, le trait arabe qu'il manie avec plaisir dans des toiles qui ne laissent pas insensible. « Le Sahara a été de tout temps ma première source d'inspiration et non pas seulement en ma qualité d'enfant du Sud. Cela est valable pour de nombreux artistes qui y ont trouvé matière à de célèbres ?uvres », souligne Abdelmadjid qui ne cache pas néanmoins une passion bien plus grande pour la caricature. Son rêve ' Travailler dans un journal pour laisser exprimer et son talent et ses positions par rapport à la scène publique. Mais faute d'attention qui tarde à se manifester, il prend son mal en patience en attendant une éventuelle sollicitation.Passionné de dessin depuis son enfance, il développe son talent au sein de l'école où il obtenait à chaque fois les meilleures notes. Passé le bac, il s'inscrit pour des études en économie à l'université Mohamed-Khider de Biskra, mais ne tarde pas à quitter les bancs des amphithéâtres. Son amour pour l'art le pousse à intégrer l'Ecole des Beaux-Arts de Constantine où il décroche, après quatre années d'études, un diplôme dans la communication visuelle. Ce titre l'aidera surtout à participer aux grandes manifestations artistiques organisées un peu partout à travers le pays (Ouargla, Skikda, Alger...). Il prend part également à la dernière édition du Festival de la bande dessinée (Fibda) qui s'est tenue en octobre 2015, et y bénéficie d'une formation ad hoc. Abdelmadjid Ghechoua revendique quelques expositions personnelles dans sa ville natale, à Lemgarine ou à Touggourt. Fort d'une grande expérience, le jeune Touggourti revendique plus d'intérêt de la part des autorités locales, notamment la direction de la culture de la wilaya de Ouargla, dans l'espoir d'apporter sa touche à la promotion de ce Sahara qu'il respire.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)