Algérie

Le RND clôture les primaires sénatoriales à Tlemcen


Les petits partis et les Indépendants en trouble-fête? Le RND a clôturé ce jeudi le bal des élections primaires sénatoriales des partis politiques en lice dans la wilaya de Tlemcen. C’est l’ex-P/APC de Maghnia et actuel élu de l’APW, M. Beldjillali, qui a été choisi par 51 voix, devançant les deux autres candidats, à savoir M. Didouh et M. Belarbi, respectivement membre de l’APW et P/APC de Chetouane. Ceci dit, la lutte s’avère difficile entre les trois partis politiques en course pour le siège de sénateur, le FLN, le RND et HAMAS, même si le FLN, fort de ses 202 élus, reste favori, et que son candidat, l’actuel P/APC de Béni Boussaïd, a bénéficié de l’appui d’une large majorité d’élus «surprise», comme aux élections sénatoriales précédentes qui ont vu l’élection du Dr Chaâbane Sari, l’ex P/APW, malgré la grande présence des élus FLN. Avec ses 50 élus, le HAMAS qui a opté pour M. Khenafou, un autre membre de l’APW, reste, lui aussi, un candidat potentiel. Les élections sénatoriales revêtent un cachet particulier et n’obéissent jamais à la logique de la majorité. La région, les liens et les coulisses jouent un rôle très important et influent sur le cours des élections. Il faut prendre en compte aussi les petits partis et les Indépendants qui totalisent entre eux quelque 80 voix, grâce auxquelles ils peuvent jouer les trouble-fête. Il faut s’attendre donc à des surprises.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)