Algérie

Le président Bouteflika à Bouira

Le plus grand viaduc d’Afrique inauguré Le président Abdelaziz Bouteflika a effectué, hier, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Bouira, au cours de laquelle il a inauguré des infrastructures des secteurs des travaux publics et de l’hydraulique.Il était accompagné de Yazid Zerhouni, ministre de l’Intérieur, de Amar Ghoul, ministre des Travaux publics et de Abdelmalek Sellal, ministre des Ressources en eau. Sitôt arrivé à Lakhdaria, limite territoriale entre les wilayas de Boumerdès et de Bouira, le président Bouteflika s’est rendu dans la commune de Djebahia où il a inauguré un tronçon autoroutier entre Kadiria et Bouira sur 18 km, devant permettre l’évitement de la ville de Aomar, réputée comme étant un des points noirs du réseau routier du département. Le chef de l’Etat a inauguré, également, le tunnel d’une longueur de 1,3 km, un ouvrage d’art situé à une vingtaine de kilomètres de Bouira. C’est le premier tunnel d’une série programmée à ce niveau. Parmi les entreprises impliquées dans ce projet, figure le groupement algéro-turc de réalisation des tunnels de Bouira, COSIDER TP et STFA. Ce tunnel, une fois entré en exploitation, permettra de réduire la tension sur le trafic autoroutier, du moment qu’il mettra un point final aux nœuds qui ont trop longtemps engorgé la RN 5. Par la suite, le chef de l’Etat, se rendant à Aïn-Türck, à 10 km de Bouira, a inauguré la célébrité d’échelon africaine, le viaduc de Oued Rokham, long de ses 745 mètres et relevé à la hauteur impressionnante de 185 mètres. Elaboré par le groupement algéro-italien GMTP, ce viaduc permettra le franchissement de la vallée de Oued Rokham. L’échangeur de l’autoroute sera la prochaine étape inscrite sur l’agenda du président Bouteflika pour inaugurer l’axe Bouira-Bechloul, sur une longueur de 11 km. A Bechloul, justement, c’est l’imposant barrage de Tilesdit qui a été inspecté par le premier magistrat du pays. Cumulant une capacité de 167 millions de m3, il a été réceptionné en 2004 et entré en exploitation en 2005, alimentant pas moins de 12 communes en AEP. Le projet des travaux de transferts restant à ce niveau a été exposé au président. Ce dernier s’est ensuite rendu, une nouvelle fois, à Djebahia pour s’enquérir de l’état d’avancement de la construction de la station d’épuration des eaux à partir du barrage Koudiet Acerdoune, dont l’accomplissement est confié à la firme canadienne SNC Lavalin, dernière étape de la visite du président Bouteflika à Bouira. Amine B.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)