Algérie

Le point

Selon ses intimes convictions Nous sommes dans une situation où beaucoup sacrifient leurs convictions sur l’autel de leurs in-térêts et agissent comme s’ils avaient emmagasiné dans leur cœur tout l’amour pour la nation et acquis le droit d’exercer le monopole sur le nationalisme. Eux seuls se sacrifient pour le pays et eux seuls savent ce qui est bon et ce qui ne l’est pas pour le pays, ou plutôt pour le peuple. Et ne prenez surtout pas le risque de les contredire car, si vous êtes en poste à une fonction supérieure de l’Etat, vous êtes dégommés avec la mention «retour au grade d’origine», ceci pour vous interdire même de bénéficier encore, pour quelque temps, de votre salaire de cadre supérieur. Voilà jusqu’où peut aller la haine d’un cadre à l’égard d’un autre, et cela uniquement par le hasard de la cooptation qui l’a placé au-dessus de vous.Vous, vous êtes bon pour la rétrogradation et l’abaissement drastique de votre pouvoir d’achat alors que l’assassin de votre carrière peut, justement parce que ses appuis «régionaux» sont encore en poste, se retrouver promu toujours plus haut, très haut, là où il n’aurait jamais pensé y arriver. Il serait proposé pour le poste de directeur général du FMI, même s’il ne sait pas ce que la finance veut dire. Nous ne sommes pas encore arrivés à une situation où chaque acteur -toutes colorations politiques confondues et même s’il n’en a pas- accepte d’interpeller sa conscience et, dans son intime conviction, essayer de savoir s’il est assez compétent ou pas à exercer sa mission dans le sens d’une contribution décisive pour la sortie du pays de la crise, sachant qu’il occupe un poste à la place de celui qui, justement, pourra le faire avec efficacité et prendre une décision conforme à l’examen de sa conscience. Non seulement ils ne font rien de bon pour le pays, mais vous empêcheront en plus de le faire. Pourquoi l’Algérie en est-elle encore à ne peser qu’un milliard de dollars en dehors des hydrocarbures? Pourquoi la criminalité augmente-t-elle? Pourquoi y a-t-il eu tant de détournements? Pourquoi tant d’émeutes locales? De harraga? On ne va tout de même pas culpabiliser ceux qui n’ont jamais été au pouvoir ou ceux qui en avaient été expulsés parce qu’ils n’avaient pas été adoptés par les nouveaux venus. Beaucoup plus que les élections que l’on dit conférant la légitimité, alors que tous les partis reconnaissent que celles-ci peuvent être manipulées comme en témoignent les manifestations organisées en 1997 par tous les partis, hormis le parti «vainqueur», les émeutes locales sont les plus significatives en termes de confiance envers les institutions et donc de légitimité.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)