Algérie - Plateau de Lalla Setti

Le plateau de Lalla Setti à Tlemcen (attraction favorite)

Le plateau de Lalla Setti à Tlemcen (attraction favorite)


Le plateau de Lalla Setti, surplombant du haut de ses 800 mètres d’altitude la ville de Tlemcen, constitue, durant les soirées de ce mois de Ramadhan, l’une des destinations privilégiées des habitants de la capitale des Zianides, mais également de certaines habitantes qui y viendraient demander les “faveurs” de la sainte femme dont le mausolée orne les lieux.
En l’absence de moyens de transport reliant Tlemcen au plateau de Lalla Setti, ce sont, relève-t-on, les familles possédant des véhicules qui profitent le plus de cet endroit. Les moins nantis doivent prendre leur mal en patience et attendre l’achèvement des travaux du téléphérique qui leur permettra, à des prix modérés, de rejoindre ce plateau.
Ils pourront utiliser ce moyen de transport soit à partir du site historique de Sahridj M’bedda, soit du Grand-Bassin de Tlemcen, station de départ du téléphérique, soit près du lycée Benzekri, une station intermédiaire. Le téléphérique doit relier le site du Grand-Bassin au plateau Lalla Setti, sur une distance de 1 665 m. Inscrite le 14 novembre 2006, pour une autorisation de programme de 6,4 milliards de DA et un délai de réalisation de 12 mois, la construction de ce téléphérique sera achevée le 27 décembre 2007, selon les techniciens en charge de ce projet. Confiée à trois entreprises, dont deux étrangères, la réalisation de ce téléphérique nécessitera la pose de 11 pylônes pour les 17 cabines de 15 places chacune. Il permettra, ainsi, de transporter 255 personnes par rotation de sept minutes, soit un millier de passagers par heure. La station “arrivée” du téléphérique est implantée sur le plateau de Lalla Setti, où un ensemble d’aménagements est en cours de construction pour améliorer davantage le site et le rendre plus accueillant et attractif.
Grâce à la mise en œuvre d’un plan d’aménagement comprenant divers projets touristique, culturel, sportif et de détente, cet endroit attire de plus en plus de visiteurs, avides de contempler “d’en haut” le chef-lieu de la wilaya de Tlemcen. Des vues imprenables s’offrent aux regards à partir d’une esplanade, en cours de réalisation et composée d’espaces verts et d’aires de jeux, notamment. Cet important projet a bénéficié d’une enveloppe financière de deux milliards de DA pour notamment aménager un plateau qui s’étend sur une superficie de 74 ha, et une esplanade de quatre hectares. Mitoyen de la forêt le Petit Perdreau, le plateau de Lalla Setti, du nom d’une femme pieuse, dont le mausolée se trouve sur place, est doté également d’un lac artificiel équipé de pédalos qui font la joie des enfant, ainsi que d’un mirador de 30 mètres. D’autres projets prévus sur place portent sur la réalisation d’un complexe sportif de six hectares, d’un club des moudjahidine de la Wilaya 5 historique, et d’une maison du parc local de 10 hectares, notamment. Une sûreté urbaine a été, également, implantée dans cette zone touristique pour sécuriser l’endroit et veiller à la tranquillité des visiteurs et touristes. Il s’agit là, selon un habitué des lieux, d’un site magnifique, naturel, touristique et plein de vie. C’est un projet fantastique qui est en train de se concrétiser sur le terrain.
“Le plateau de Lalla Setti constitue la première merveille de Tlemcen”, indique cette mère de famille qui se dirige, quotidiennement, vers ces lieux pour jouir d’un panorama admirable englobant la ville avec ses environs. Cette région est connue, par ailleurs, par ses cerises exposées le long de la route qui mène vers le plateau de Lalla Setti du mois de mai jusqu’au début juillet. Enfin, l’endroit a une symbolique culturelle et sociale particulière : des historiens rapportent qu’avant de boire l’eau du puits de Sidi Halloui, nom d’un saint homme donné à une localité de Tlemcen, sept mercredis de suite, les femmes stériles déposent leurs ceintures dans la qoubba (mausolée) de Lalla Setti.

R. H./APS

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)