Algérie

Le nouveau plan de rigueur approuvé par le gouvernement L'Espagne récupérera 65 milliards euros d'ici 2014

Le nouveau plan de rigueur approuvé par le gouvernement L'Espagne récupérera 65 milliards euros d'ici 2014
Le gouvernement espagnol a approuvé vendredi le nouveau plan de rigueur annoncé mercredi, prévoyant de récupérer 65 milliards d'euros d'ici fin 2014, en réformant l'administration et en augmentant la TVA dès le 1er septembre. L'Espagne "traverse des moments parmi les plus difficiles et dramatiques de son histoire", a affirmé la porte-parole du gouvernement Soraya Sanz Santamaria, pour justifier ce plan drastique, à l'issue du Conseil des ministres.Ce Conseil était présidé par le roi Juan Carlos, pour la première fois depuis le retour au pouvoir de la droite il y a six mois. Parmi les mesures phares de ce plan, la hausse de la TVA "entrera en vigueur à partir du mois de septembre", a affirmé le ministre du Budget Cristobal Montoro. Cette taxe passe de 18 à 21% pour la plupart des produits et de 8 à 10% notamment pour le tourisme. La TVA super-réduite de 4% qui concerne les produits de première nécessité est maintenue. La déduction fiscale pour l'acquisition d'un logement sera supprimée dès le 1er janvier 2013, a ajouté le ministre, qui a également confirmé la hausse de la taxe sur le tabac. Le Conseil des ministres a introduit également une réforme de l'administration publique qui prévoit une économie de 3,5 milliards d'euros et une réduction de 30% des conseillers locaux. Il s'agit également de "simplifier les structures" et de rapprocher le régime de la Fonction publique de celui du secteur privé, a-t-il ajouté. Ces mesures s'ajoutent à un budget 2012 d'une rigueur déjà historique, prévoyant 27,3 milliards d'euros d'économies.
Création d'un fonds d'aide aux régions de 18 milliards d'euros Un fonds public spécial de 18 milliards d'euros a été créé par l'Espagne pour aider les régions qui ne peuvent payer leur dette, en échange de réduction de leur déficit, a annoncé vendredi le gouvernement espagnol. Ce fonds sera financé "par un prêt de la loterie nationale de 6 milliards d'euros et le reste par le Trésor" espagnol, a précisé le ministre de l'Economie Luis de Guindos à l'issue du Conseil des ministres. Les régions en difficultés devront en échange faire des efforts extraordinaires, a souligné la porte-parole du gouvernement, Soraya Saenz de Santamaria. "Elles ont un déficit qu'elles ne peuvent financer. Si elles recourent au mécanisme extraordinaire, les conditions aussi seront extraordinaires", a-t-elle affirmé. Les régions espagnoles, qui jouissent d'une grande autonomie ont cumulé un déficit de 8,9% du PIB en 2011, contre 6% promis.
Le gouvernement leur a imposé de ramener leur déficit à 1,5% en 2012 contre 2,94% en 2011. L'Espagne, qui vient de bénéficier d'un assouplissement de son objectif de réduction de déficit par l'Union européenne, doit ramener son déficit à 6,3% en 2012.
Le gouvernement espagnol a approuvé vendredi le nouveau plan de rigueur annoncé mercredi, prévoyant de récupérer 65 milliards d'euros d'ici fin 2014, en réformant l'administration et en augmentant la TVA dès le 1er septembre. L'Espagne "traverse des moments parmi les plus difficiles et dramatiques de son histoire", a affirmé la porte-parole du gouvernement Soraya Sanz Santamaria, pour justifier ce plan drastique, à l'issue du Conseil des ministres.Ce Conseil était présidé par le roi Juan Carlos, pour la première fois depuis le retour au pouvoir de la droite il y a six mois. Parmi les mesures phares de ce plan, la hausse de la TVA "entrera en vigueur à partir du mois de septembre", a affirmé le ministre du Budget Cristobal Montoro. Cette taxe passe de 18 à 21% pour la plupart des produits et de 8 à 10% notamment pour le tourisme. La TVA super-réduite de 4% qui concerne les produits de première nécessité est maintenue. La déduction fiscale pour l'acquisition d'un logement sera supprimée dès le 1er janvier 2013, a ajouté le ministre, qui a également confirmé la hausse de la taxe sur le tabac. Le Conseil des ministres a introduit également une réforme de l'administration publique qui prévoit une économie de 3,5 milliards d'euros et une réduction de 30% des conseillers locaux. Il s'agit également de "simplifier les structures" et de rapprocher le régime de la Fonction publique de celui du secteur privé, a-t-il ajouté. Ces mesures s'ajoutent à un budget 2012 d'une rigueur déjà historique, prévoyant 27,3 milliards d'euros d'économies.
Création d'un fonds d'aide aux régions de 18 milliards d'euros Un fonds public spécial de 18 milliards d'euros a été créé par l'Espagne pour aider les régions qui ne peuvent payer leur dette, en échange de réduction de leur déficit, a annoncé vendredi le gouvernement espagnol. Ce fonds sera financé "par un prêt de la loterie nationale de 6 milliards d'euros et le reste par le Trésor" espagnol, a précisé le ministre de l'Economie Luis de Guindos à l'issue du Conseil des ministres. Les régions en difficultés devront en échange faire des efforts extraordinaires, a souligné la porte-parole du gouvernement, Soraya Saenz de Santamaria. "Elles ont un déficit qu'elles ne peuvent financer. Si elles recourent au mécanisme extraordinaire, les conditions aussi seront extraordinaires", a-t-elle affirmé. Les régions espagnoles, qui jouissent d'une grande autonomie ont cumulé un déficit de 8,9% du PIB en 2011, contre 6% promis.
Le gouvernement leur a imposé de ramener leur déficit à 1,5% en 2012 contre 2,94% en 2011. L'Espagne, qui vient de bénéficier d'un assouplissement de son objectif de réduction de déficit par l'Union européenne, doit ramener son déficit à 6,3% en 2012.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)