Algérie

Le mouvement djihadiste continue d'élargir sa zone d'activité

Or, les raisons qui nourrissent le mouvement djihadiste n'ont pas disparu et certains groupes continuent de parler de la domination américaine, dans le Proche-Orient.«Des nouvelles cellules terroristes sont créées partout, elles utilisent différents facteurs idéologiques pour recruter de nouveaux membres», a-t-il déclaré. En expliquant «même si un dirigeant de Daech ou d'une autre structure terroriste est tué, cela ne signifiera pas la fin de cette organisation». M. Bechari a indique que les djihadistes disposent de ressources assurant leur existence et permettant d'élargir leur zone d'activité. Il s'agit non seulement d'une base religieuse et idéologique, mais aussi de moyens matériels. Dans cette optique il a rappelé que : «Dans certaines pays, le phénomène d'extrémisme s'est répandu puisqu'il était associé aux aspirations et aux intérêts de certaines entreprises qui poursuivaient naturellement des intérêts et des objectifs directement liés à la prédominance des ressources énergétiques de cette région», dit-il. Le centre ville de la capitale syrienne a essuyé cette dernière semaine de février 2018 plusieurs tirs au mortier par les extrémistes de Daech ayant fait jusqu'ici cinq morts et 23 blessés civils, a avancé l'agence d'information russe citant une source au sein de la police de la ville. Les forces de police faisaient état d'un mort et de huit blessés. Plusieurs obus ont également explosé dans les quartiers d'Abbassin, d'Al-Midan, d'Al-Zahra al-Jadeeda, d'Al-Amarah, d'Al-Shaalyan et de Bab Touma, provoquant des dégâts matériels. Concrètement, la place devant la bibliothèque centrale est devenue la cible de tirs. La partie historique de la capitale connaît des pilonnages réguliers des djihadistes depuis le 8 février courant, informe-t-on. des djihadistes ont pilonné à plusieurs reprises des quartiers de Damas comme ceux lui de d'Al-Zablatani et à Djisr Al Rais où un obus a explosé tuant une personne et faisant plusieurs blessés parmi les civils, a annoncé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)