Algérie

Le métro opérationnel durant l'été 2009


Le métro opérationnel durant l'été 2009
C'est officiel ! La mise en marche du métro d'Alger sera effective l'été prochain. C'est ce qu'a déclaré hier le ministre des Transports, Amar Tou, aux ateliers du métro d'Alger à Bachdjerrah, à l'occasion de la réception de la première rame du métro d'Alger. Accompagné du directeur général de l'Entreprise du métro d'Alger (EMA), des ingénieurs et techniciens de cette société ainsi que des représentants des entreprises étrangères chargées de la réalisation de ce projet, le ministre n'a pas caché sa satisfaction à la vue des six voitures dernière génération des rames de métro. Longue de 110 m, cette rame pourra transporter au moins 1280 passagers.Tout en évitant de donner une date fixe quant au coup de starter de la première ligne du métro d'Alger, le premier responsable du département des transports a indiqué que le plus gros a été déjà fait et qu'il faut bien un jour ou l'autre mettre en marche ce métro. Par ailleurs, Amar Tou a indiqué que la seconde rame arrivera au port d'Alger à la fin du mois de novembre. Ce sont donc pas moins de 14 rames, soit un total de 84 voitures, qui composeront le parc roulant du métro d'Alger. Les autres rames arriveront, selon le ministre, à partir du mois de décembre à raison de deux rames par mois. Construites en Espagne, ces rames sont fournies par le groupement constitué des entreprises françaises Siemens et Vinci Construction ainsi que de l'espagnole CAF (Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles) sur la base d'un contrat signé début 2006 avec l'entreprise du métro d'Alger portant sur les équipements fixes, le matériel roulant et les aménagements intérieurs des stations. Outre l'acquisition de 14 rames, le contrat prévoit également l'installation de la signalisation à base numérique de 23 escaliers mécaniques et des postes de commande centralisés.Concernant l'avancement des travaux, le ministère des Transports a indiqué que la pose de la double voie complète au niveau du tunnel entre la station de la Grande Poste et celle de Haï El Badr a été achevée. « Actuellement, les ouvriers s'affairent à la pose des escaliers mécaniques dans certaines stations ainsi que les faïences », a-t-il indiqué. Au cours de cette tournée, M. Tou a visité les bâtiments de révision et de maintenance, les garages ainsi que les différentes infrastructures composant les ateliers du métro d'Alger. Il a eu des explications relatives à la voie d'essai, installée et dont la longueur dépasse les 550 m. Les premiers tests débuteront à la fin de ce mois, indique-t-on. Dans un autre chapitre, les travaux de raccordement de la station de Haï El Badr aux ateliers de maintenance de Bachdjarah sont en cours de finalisation et avancent à pas soutenus, avons-nous constaté sur place. La première ligne du métro reliant la Grande Poste à Haï El Badr permettra de contribuer à renforcer davantage la part du transport en commun. Elle représente une ligne qui couvrira la périphérie algéroise et touchera les quartiers plus peuplés de la capitale. Pour gérer ce réseau, un poste de commande centralisé est en voie de réalisation au niveau des Annassers, tandis qu'un complexe de maintenance des trains et autres équipements situé à Bachdjarah est également en cours de finalisation.Ce poste de commande assurera la liaison et la gestion automatique de toutes les stations ainsi que tout le parc roulant du réseau via des moyens audiovisuels en liaison avec toutes les stations. Quant à la gestion du réseau, elle sera confiée à la Régie autonome des transports parisiens (RATP) en vertu d'une convention signée fin 2007. Le futur réseau du métro d'Alger devra assurer le transport de près de 30 000 voyageurs/heure grâce à des rotations très rapprochées et comprendra des extensions liées à la station de Haï El Badr, reliant cette dernière à Aïn Naâdja et à El Harrach et dans le futur vers les hauteurs de la capitale. D'ailleurs, les travaux d'extension de la ligne du métro vers El Harrach ont été engagés. Dans un autre registre, M. Tou a insisté sur la nécessité de développer le transport ferroviaire dont le projet d'électrification de la voie ferrée (Alger-El Affroun et Alger-Thénia) avance à grands pas. Des visites sur terrain avec les journalistes sont prévues dans les prochaines semaines. Le projet du tramway devra lui aussi recevoir une visite de la délégation ministérielle dans les prochaines semaines.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)