Algérie

Le meilleur est à venir, promettent les pouvoirs publics Développement local à Oran

Le meilleur est à venir, promettent les pouvoirs publics                                    Développement local à Oran
De notre correspondant à Oran
Samir Ould Ali

En attendant l'établissement, par les différentes directions concernées, des statistiques définitives en matière de projets réalisés pour l'année qui s'achève et des perspectives d'avenir, les bilans partiels présentés lors des rencontres d'évaluation ou des visites d'inspections des différents ministres montrent qu'en termes de développement économique, la wilaya d'Oran n'est pas restée les bras croisés et que, sans être une cuvée exceptionnelle (loin de là), l'année 2012 a tout de même connu quelques «achèvements» et le lancement de projets de développement longtemps restés au stade d'étude.
Il y a eu le lancement et la concrétisation de près de 700 actions tendant à améliorer le cadre de vie et le quotidien des Oranais, notamment le renforcement des moyens matériels des communes, la réhabilitation des équipements de certains services publics, la rénovation de la voirie et AEP qui sont venus compléter de précédentes opérations, telles celles qui ont touché l'éclairage public ou l'entretien des espaces verts, en 2011. Et bien qu'il reste encore beaucoup à faire en termes d'amélioration du cadre de vie des citoyens (les dégâts occasionnés par les pluies sont illustratifs des lacunes qui subsistent) beaucoup reconnaissent qu'un mieux -léger mais notable- a été enregistré.
L'année 2012 a également été celle du lancement du projet de réalisation de 3 000 logements de type logement participatif aidé (LPA), confié, au printemps dernier, à une trentaine de promoteurs immobiliers tenus de livrer les cités en l'espace de 12 mois. Il y a lieu de souligner à ce titre que plus de 40 000 unités sont en cours de réalisation et qu'un programme de construction de 80 000 logements devrait être lancé au cours des années 2014 et 2015.
Depuis janvier 2012, la wilaya a inscrit la réalisation d'un programme d'habitat de 117 146 logements, dont 10 178 unités de type de logement public locatif, 6 500 logements publics aidés et près de 50 logements ruraux. Selon les responsables de la direction du logement et des équipements, il est prévu pour la fin de l'année en cours la réception de 12 639 logements, dont 4 740 logements publics locatifs, 6 086 Logements sociaux participatifs, 1 016 Logements de type location-vente Cnep, 576 Logements promotionnels et 181 logements ruraux. Parmi les réalisations et décisions qui auront marqué l'année 2012, outre la signature toute récente du contrat portant sur la construction d'une usine Renault à Oued Tlélat, la réception du marché de gros d'El Kerma, l'achèvement (enfin !) du tramway, dont la réception est prévue dans les tout prochains jours, la réactivation du projet, abandonné de longues années durant, de construction du Palais des Congrès, la réactivation de la construction du village olympique de Belgaïd, la préparation de la réalisation du métro et, surtout, la mise en route du mégaprojet de modernisation de la wilaya d'Oran à l'horizon 2025. Un projet titanesque qui devrait changer radicalement le visage de la wilaya d'Oran pour en faire, promettent les pouvoirs publics, la grande cité méditerranéenne dont tout le monde rêve : construction annoncée, sur une superficie de 2 000 hectares à Oued Tlélat, d'une nouvelle ville pour une population de 350 000 habitants, réhabilitation de 600 immeubles classés vieux bâti, aménagement de deux marinas à Aïn Franine et Madagh, construction de nouveaux complexes touristiques modernes, aménagement d'un parc naturel au Lac Dhaya et d'un parc aquatique et animalier de 100 hectares dans la «forêt des Lions», réalisation de deux boulevards dédiés aux cliniques et aux banques, un village médical réservé à la médecine de pointe, deux aquariums dans la daïra d'Arzew et la localité de Kristel, une résidence d'Etat à Belgaïd, un nouveau port de plaisance, une salle d'Opéra dans la cité Akid-Lotfi, où se trouvent déjà le Centre des Conventions et l'hôtel Méridien, transformation d'une partie du quartier d'El Hamri en espace vert de 132 hectares, comptent parmi les projets que les pouvoirs publics projettent de concrétiser d'ici une quinzaine d'années. Une Tour- signal, qui doit renforcer la capacité de diffusion de la radio et de la télévision nationales et Internet, un nouveau port commercial à Mers El Hadjadj (localité située à la frontière avec Mostaganem), un musée de la marine à Sidi El Houari, un ensemble de parcs aquatiques et zoologiques à Arzew, une nouvelle zone industrielle de 400 hectares et un pôle de développement agroalimentaire à Oued Tlélat sont également au programme de ce méga projet pour lequel l'Etat a prévu 14 milliards d'euros.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)