Algérie - A la une

«Le Maroc doit mettre fin aux surenchères et aux propositions utopiques» Amar Ghoul, secrétaire général du TAJ,dans un meeting à Tipasa :

«Le Maroc doit mettre fin aux surenchères et aux propositions utopiques» Amar Ghoul, secrétaire général du TAJ,dans un meeting à Tipasa :
Le ministre des Travaux publics et secrétaire général du parti TAJ, accompagné d'ex-ministres et d'ex-footballeurs des années 1970, a animé, hier, un meeting dans les locaux de la Munatec des enseignants de la ville de Tipasa, devant des citoyens et des représentants de la société civile venus des quatre coins du pays. D'emblée, le secrétaire général du nouveau parti a remercié Dieu pour le rétablissement et l'amélioration de l'état de santé du président de la République, avant de mettre en relief les allégations graves, voire dangereuses, du représentant d'un parti politique marocain, l'Istiklal, touchant à l'intégrité territoriale de notre pays, et ce, suite aux échecs subis par le Maroc dans le conflit du Sahara occidental. Devant les propos dangereux du parti marocain, Amar Ghoul a martelé devant l'assistance que l'Algérie protégera son territoire.
«Le Maroc doit mettre fin aux surenchères et aux propositions utopiques lancées à l'égard de notre pays. L'Algérie demeure ferme dans ses constantes, et ce, depuis son indépendance, et ne s'immiscera jamais dans la politique interne des autres nations», a-t-il souligné.
D'autre part, et à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le secrétaire général du TAJ n'a pas manqué de rendre hommage à tous les journalistes algériens tombés au champ d'honneur durant la décennie noire. Sur ce registre, le premier responsable du parti a encouragé les correspondants locaux et les journalistes, exerçant dans la wilaya de Tipasa, à publier des articles qui contribuent au développement local de la région.
L'orateur a insisté pour que les articles publiés soient crédibles et constructifs, pour promouvoir le développement du pays et donner une bonne image de l'Algérie outre-mer.A l'issue de cette manifestation, certains journalistes ont été honorés par le secrétaire général du parti, tandis que d'autres ont été complètement ignorés. Ce qui a n'a pas été du goût de certains confrères qui n'ont pas compris ce deux poids et deux mesures. Ou s'agit-il d'une mauvaise organisation des membres de son bureau politique '
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)