Algérie

Le Héros Romanesque Négatif ; De Ses Implications Ontocritiques. Le Cas De Meursault, Personnage De L'etranger D'albert Camus.

De quoi la littérature traite-t-elle ? Des choses du monde ou de concepts ? Autrement dit, traite-t-elle de l'homme ou de l'être de l'homme (un concept) ? De l'histoire ou de l'être de l'histoire ? De la réalité (prétendue historique, au sens matérialiste) ou de la vérité (encore un concept ; vérité narrationnelle et/ou discursive) ? Etc. En fait c’est souvent qu'on confond la res (la chose, du monde) et le concept (du langage.) Ainsi confond-on le récit (le langage et ses modalités – verbales, dont principalement une gram-maire, comme dans un roman et paraverbaless comme pour un conte oral, toute la charge sémantique de la présence physique du conteur) et l’histoire (l’événement et ses modalités observationnelles), le personnage (la persona, dont principalement l’aspect fragmentaire voire fractal) et la personne (à la complexion infinie); espace et spatialité, temps et durée... Non qu'il s’agisse de « méthodes » (ce genre de confusions) relevant du libre arbitre de chacun mais il s’agirait d’une distraction ayant conduit à négliger l’aspect « phénoménal » du récit (la même phénoménologie que celle du langage et que celle de l'action. (Aspect exigeant détails, cf. Remarque en fin de document : Phénoménologie et absurde); qu'il s’agisse de récit de fiction ou de récit historique ; deux classes isomorphes (plus une troisième, le récit hiératique) ; il ne s'en agit pas moins du même type que nous appellerons sans risque véda (« je sais ».) En effet, confondre encore littérature et psychologisme (l'implication, par la critique, de l'écrivain dans le roman qui n'a plus de lui que le nom ou le pseudo-nom ; une confusion de plus, entre sociologie de la littérature et sociocritique) ne traduirait à notre sens rien de moins que la négligence du fait que le langage est non seulement commun (ce qui fait que les phrases de l'écrivain dans son roman auraient très bien pu être dites par n'importe qui de la communauté linguistique considérée) mais de plus, le langage dont sont faits et le récit et l'histoire, le langage est historial (le langage crée l'histoire et le récit, de tous types, le langage a – pour l'essentiel de ce qui est dit – soi pour origine (historique.) Ce ne sera donc pas par hasard que notre discours s'inscrira naturellement dans une phénoménologie. Donc exit la notion d'auteur lorsque celle-ci est réduite à celle d'écrivain.

Télécharger le fichier
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)