Algérie - A la une

Le futur président yéménite veut une aide internationale Seul candidat à l'élection présidentielle prévue aujourd'hui


Le futur président yéménite veut une aide internationale Seul candidat à l'élection présidentielle prévue aujourd'hui
Le futur président du Yémen, Abd Rabbo Mansour Hadi, a tendu la main aux autonomistes sudistes et à la rébellion nordiste qui boycottent son élection, prévue aujourd'hui, sur fond de craintes de déstabilisation. Les forces de sécurité se sont déployées en force à la veille du scrutin à Sanaa mais surtout dans le sud du pays, où un bureau électoral a été attaqué à Aden alors que la tendance dure du Mouvement autonomiste sudiste a appelé à une journée de «désobéissance civile». M. Hadi est le seul candidat à l'élection présidentielle, en vertu d'un accord signé en novembre par le président contesté Ali Abdallah Saleh après dix mois de manifestations populaires et sous une intense pression internationale.Le futur président yéménite a donc lancé un appel à une aide internationale pour son pays dévasté et s'est engagé au dialogue avec les autonomistes sudistes et la rébellion nordiste qui boycottent son élection. Dans un discours télévisé, dimanche soir, M. Hadi, actuel vice-président du Yémen, a souligné la nécessité de réunifier l'armée, de mettre fin à l'influence des terroristes fondamentalistes et d'entreprendre des «réformes radicales». «Les problèmes économiques demeurent en tête de nos priorités, et les circonstances nous poussent à renouveler la demande aux pays frères et amis d'allouer rapidement au Yémen les fonds rassemblés par les conférences des donateurs et des Amis du Yémen», a dit M. Hadi. Il a proposé «la constitution d'un fonds d'urgence pour aider le

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)