Algérie

Le fronton porte encore l'inscription "mahkama"

Le fronton porte encore l'inscription
Bien que l'ancien siège du tribunal de Draâ El-Mizan, à quelque 40 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, soit fermé depuis le tremblement de terre du 21 mai 2003, après que les services du CTC l'eurent réformé pour sinistre, la plaque "mahkama" placardée sur le fronton de l'entrée principale de ce qui était l'instance judiciaire de la localité est toujours en place.Cela fait presque treize ans que cette anomalie dure sans qu'un responsable municipal ou du secteur de la justice pense à la décrocher afin d'éviter aux passants, qui empruntent la route principale de la ville, de croire que cette instance est toujours opérationnelle. D'autant que le tribunal est abrité, aujourd'hui, par un bâtiment de construction récente dans un autre quartier.Au-delà, la principale façade de l'ancien tribunal est recouverte de graffiti et de vieux portraits de candidats aux élections passées alors que son sous-sol est devenu un urinoir public dégageant des odeurs nauséabondes qui dérangent les riverains. À quand la destruction de la bâtisse et la réalisation, sur son assiette d'implantation, d'un centre culturel tel que promis par les autorités locales à maintes reprises ' s'interroge-t-on.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)